Ressource précédente
Ressource suivante

Thaïlande. Phin prayuk de phetchabun. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Thaïlande. Phin prayuk de phetchabun. Spectacle

Sous-titre

Bal thaï

Date

2016-11-09

Artistes principaux

Direction artistique

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Dao Phra Suk Sin, comme tous les groupes de phin prayuk , est avant tout un groupe de procession. Les musiciens et leur sound system sont chargés d’animer les cortèges, le plus souvent pendant les festivités bouddhiques. Ces musiques de procession sont en effet indispensables aux festivités comme les ordinations, les dons au temple, les mariages etc. Qu’allons-nous donc écouter ce soir ? Comment comprendre la performance que le Dao Phra Suk Sin va jouer pour nous ?
Les musiciens de phin prayuk jouent généralement sans s’arrêter pendant plusieurs heures et doivent adapter chaque fois leur performance à leurs audiences successives. Pour les plus auditeurs les plus âgés, ils se cantonneront à des répertoires plus lents et traditionnels, en ne se permettant aucun écart sous peine de se voir lancer des regards noirs. Dans d’autres occasions, il faudra au contraire « sanuk » ou « man », c’est-à-dire, amuser, faire boire et danser pour libérer une joie et un défoulement quasi-rituels.
La meilleure manière de s’adapter à un public sans cesse différent est la forme musicale la plus libre possible. Les musiciens improvisent donc. Rien n’est réglé d’avance. Ils expérimentent certains répertoires, regardent et sentent les réactions tout au long d’un fil ininterrompu de mélodies. Toute improvisation nécessite néanmoins des aptitudes partagées par les musiciens car aucune improvisation ne se fait sans cadre préalable. Pour le phin prayuk, comme son nom l’indique, le meneur du groupe est le luth thaïlandais à trois cordes phin . Le musicien lance les mélodies et les répertoires que tous les autres musiciens connaissent. Si les musiciens sont bons (et ceux du Dao Phra Suk Sin le sont), il se forme une cohésion musicale, un « jeu » au sens littéral. Les musiciens s’inspirent les uns les autres, s’amusent avec les mélodies et les rythmes sans jamais oublier le public qui devient lui aussi une source d’inspiration car, comme je l’ai dit, il est du devoir des musiciens de « transporter » les auditeurs avec eux, physiquement (dans la procession) et esthétiquement.
Une performance de phin prayuk se caractérise enfin par une montée progressive et maîtrisée de l’intensité. Juste après la mélodie d’Hommage aux maîtres qui débute toute performance, Dao Phra Suk Sin débutera par les répertoires lents. Ces mélodies se feront peu à peu plus intenses, elles s’accéléreront, les répertoires se succéderont, seront modulés et enchaînés par les musiciens en un fabuleux jeu de transitions.

Programme détaillé

Le groupe proposera un aperçu très large des mélodies et répertoires de phin prayuk. On pourra entendre des mélodies traditionnelles telles que :
- le lam phu thay – ou « mélodie des peuples Phu Thay », lente et jouée immédiatement après l’Hommage aux maîtres ,
- le lam phloen – ou « mélodie de la joie », plus rapide,
- la version accélérée du lam phloen, le lam sing (sing étant une contraction du mot anglais racing, très rapide).
Ces mélodies fournissent aussi la trame de succès régionaux qui alterneront avec des tubes du hit parade national thaï. Il peut s’agir de :
- cha cha cha – mais la version thaïe s’est clairement dégagée des mélodies et rythmes cubains,
- de molam – un genre musical que l’on retrouve au Laos et au nord-est de la Thaïlande et se qui se décline en plusieurs sous-genres.
- Il peut aussi s’y glisser une mélodie rappelant étrangement un tube international ou même français...
Selon les goûts et les réactions du public, ils joueront plutôt tel répertoire que tel autre. De telles aptitudes illustrent ce que disent de grands musiciens thaïlandais : les meilleurs instrumentistes viennent bien souvent des groupes de procession.
Wisai Mettanant, le maître de cérémonie thaï et francophone s’emploiera à guider le public qui, en se laissant transporter, pourra avoir un aperçu de ce que célébrer et faire la fête signifie en Thaïlande. Le paysage sonore diffusé en amont du concert vise à acclimater le spectateur à l’univers acoustique thaïlandais. Il a été composé et réalisé par Samuel Lamontagne et Samuel Gouttenoire à partir d’enregistrements de terrain réalisés lors d’une mission en Thaïlande.

Auteur du programme

Musiciens

Origine géographique

Thaïlande

Date du copyright

2016

Cote MCM

MCM_2016_TH_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Thaïlande. Phin prayuk de phetchabun. Photos Thaïlande 2016-11-09 Photo numérique
Thaïlande. Phin prayuk de phetchabun. Programme Thaïlande 2016-11-09 Programme de salle