Ressource précédente
Ressource suivante

Turquie. Sema, cérémonie soufie des Mevlevi. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Turquie. Sema, cérémonie soufie des Mevlevi. Spectacle

Sous-titre

Couvent de Silivrikapi, Istanbul

Date

2013-06-29

Artistes principaux

Direction musicale

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Cérémonie, rituel

Description de la pratique

Mieux connu en Occident sous le nom de derviches tourneurs, l’ordre soufi des Mevlevi fut
l’union avec le divin. La danse comprend quatre grandes parties, salam ou « saluts », correspondant à quatre états de l’âme humaine : soumission au créateur, questionnement, amour, acceptation. L’ensemble instrumental accompagnant la cérémonie comprend les instruments originels du rituel, la flûte oblique ney, image du souffle vital, le tambour sur cadre bendir, les timbales kudüm et les cymbales halile, auxquels ont été ajoutés au XIXe siècle des instruments de la musique savante ottomane tels que le luth à manche long tanbur et la cithare kanun. Les chants ayin sont organisés en répertoires selon le mode mélodique dans lequel ils sont chantés : ici, le mode bayati.

Situé à deux pas du palais de Topkapı, le couvent de Silivrikapı perpétue l’héritage de l’ancienne communauté de Galata, à Istanbul. Signe des temps, son chef spirituel Hasan Dede, 78 ans, a introduit voici une vingtaine d’années les femmes au sein de la cérémonie, renouant avec une coutume qui s’était perdue au XVIIIe siècle. Loin d’une reconstitution historique qui se voudrait l’image fantasmée d’un soufisme d’avant la révolution laïque d’Atatürk, cette cérémonie nous présente la réalité d’une communauté aujourd’hui, telle qu’elle se rassemble tous les jeudis soir pour suivre l’enseignement de son maître et célébrer le zikr et le sema.

Programme détaillé

DÉROULEMENT DU SEMA “BAYATI MEVLEVI”
• Cantillation coranique
par Cezmi Işik
• Louanges à Mevlana dans le mode rast
poème de Rumi, musique de Buhurizade Mustafa Itri Efendi (1640-1712) Ô, Seigneur Mevlana, Ami de Dieu
Ô Bien-Aimé de Dieu, pur et sans égal,
tu as été choisi parmi les serviteurs de Dieu.
Ô mon Sultan, tu es parvenu au sommet de la sagesse, tu es la lumière.
• Taksim (improvisation) de ney dans le mode bayati • Bayati peşrev
ouverture instrumentale de Neyzen Emin Dede (d. 1883)
• Les quatre salam ou saluts
poèmes de Rumi, musique de Derviş Küçek Mustafa Dede (d. 1684)
Premier salut
Ô Sultan de la Beauté, répands Ta bienveillance sur moi, pauvre derviche.
Vois le cœur de cet être faible, souffrant et blessé.
Ignore-moi qui ne mérite pas Ta grâce. Ne considère que Ta générosité.
Ô Dieu, ne m’abandonne pas aux deux mondes et ceins mon front de la couronne du Néant. Enferme-moi au plus secret de Ton harem et chasse-moi du chemin qui m’éloigne de Toi. Viens, ô mon Aimé. Tu es l’âme, l’âme du sema. (...)
Deuxième salut
Ô mon Aimé, deviens l’esclave de notre grand Sultan,
Et ris, sois heureux, dans ce monde de larmes.
Ô mon Ami, pour l’amour de Shams de Tabriz, présente-nous la coupe. Jusqu’à ce que tu deviennes éternel dans le Royaume de Dieu.
Troisième salut
Soudain se lève le vent du matin, répandant un parfum d’ambre et de musc. Dans le jardin, les roses s’ouvrent, et le vent du matin transporte une clameur. Les mots d’amour de Shams de Tabriz viennent le matin dans l’âme des amants. Ô vous, créatures innombrables, regardez ce Sultan :
Qui est Son esclave devient roi des rois. (...)

La sincérité est ma foi ; la solitude, mon jardin ;
Les arbres et les sources, mes amis ; les roses, mon visage.
Submergé par l’ignorance puis touché par la lumière de Muhammad,
Le tambour de l’immortalité est battu, l’éternité est atteinte. (...)
Les tambours du Jour Dernier sont battus, la dernière trompette est sonnée. Ô morts, l’Éveil est parmi nous.
Ô chanteur, lève-toi, l’extase est là.
Quatrième salut
Tu es mon Sultan, dans mon cœur, dans mon âme.
Tu es ma foi.
Imprègne-moi de ton souffle, ranime-moi.
Qu’est-ce qu’une vie pour Toi qui en es des centaines ?
• Conclusion et sema de marche
Musique de Neyzen Salim Bey (1829-1884)
• Taksim de kanun
• Taksim de ney
• Cantillation coranique
• Prière finale
Louanges à Dieu, au Prophète et à la Maison du Prophète, aux maîtres du soufisme dont Shams de Tabriz, à Mevlana Jalaleddin Rumi, et à tous ses successeurs de l’ordre mevlevi.

Présentation des artistes

Hasan Dede Çikar, postnişin, maître spirituel
Ekrem Kolcu, semazenbaşi, assistant du maître spirituel
Mete Edman, chant et luth tanbur
Cezmi Işik, chant et cantillation coranique
Emre Işik, flûte ney
Gül Ayhan, chant et timbales kudüm
Veli Vural, chant et tambour sur cadre bendir
Gürcan Kaftan, chant et cymbales halile
Hüseyin Erdem Özkivanç, cithare kanun
Necip Hakan Ayik, chant et tambourin

Semazen :
Safiye Sibel Avci; Ayşe Deniz Ayik; Nilüfer Bozçiçek Akcan; Nursel Yilmaz; Sevtap Demirtaş; Cem Öztaşa; Yusuf Köroğlu; Gökhan Demir; Murat Şanci; Murat Dişkiran

Origine géographique

Turquie

PCI

Le sema a été inscrit en 2008 au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l’UNESCO.

Date du copyright

2013

Cote MCM

MCM_2013_TR_S3

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Turquie. Sema, cérémonie soufie des Mevlevi. Vidéos Turquie 2013-06-29 Vidéo numérique
Turquie. Sema, cérémonie soufie des Mevlevi. Photos Turquie 2013-06-29 Photo numérique
Turquie. Sema, cérémonie soufie des Mevlevi. Programme Turquie 2013-06-29 Programme de salle