Ressource précédente
Ressource suivante

Malaisie. Wayang Gedek. Théâtre d'ombres de Malaisie. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Malaisie. Wayang Gedek. Théâtre d'ombres de Malaisie. Spectacle

Date

1985-11-12

Date de fin

1985-11-17

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Marionnettes, théâtre d’ombres

Description de la pratique

12-17 novembre 1985.

Le "Wayang Gedek" représente une des quatre formes vivantes du "Wayang Kulit" de malaisie. Il se développe dans l'état de Kedah au nord de la péninsule malaise, à la frontière du pays avec la Thaïlande.
Le Wayang Kulit en général, est une forme de théâtre traditionnel utilisant le principe de la lumière et de l'ombre. Les ombres sont représentées par un jeu de figurines de cuir symbolisant divers personnages et manipulées par un montreur, un maître de figurines: le "Dalang". Un ensemble de percussions et d'instruments à vent soutient la représentation: gongs, gedombak, geduk, kesi, surunaï (hautbois). (Parfois dans le cas du Wayang Malayam s'ajoute un rebab).
Le dalang du wayang gedek manipule seul et assume souvent grâce aux pouvoirs de son théâtre magique, le rôle de Shaman (guérisseur). Une représentation consiste en paroles et en actions. Pendant que les figurines parlent par la bouche du dalang, le gamelan ou ensemble musical reste silencieux. Lorsqu'elles parlent, les figurines bougent peu, excepté leur (ou leurs) bras qui indique le personnage parlant. Les clowns se meuvent plus librement et pendant le dialogue se livrent à des facéties gestuelles. Toutes forment sur l'écran, d'admirables graphismes grâce à la finesse de leurs découpes et à la transparence de leurs couleurs.
L'orchestre accompagne toutes les actions. Les temps accordés aux paroles ar aux actions demeurent variables. Les motifs et les buts d'une représentaion de wayang gedek sont multiples
-Rendre hommage au Guru
-Guérir une maladie
-Célébrer un mariage
-Célébrer une fête de circoncision
-Rendre grâce aux esprits et les pacifier
-Fêter les moissons (les représentations ont lieu pendant la saison sèche, de février à la fin du mois de juillet, et après les récoltes)
-Célébrer l'anniversaire du roi
-Célébrer les cérémonies nationales.
Le répertoire du wayang gedek reste semblable à celui du "Nang Telung" de Thaïlande avec des adaptations et une saveur locale: histoires d'une bourgeoisie confrontée au peuple et dérivées des caractères royaux du Ramayana. Le wayang gedek est généralement comique. La langue consiste en un mélange de Malais et de Thaï (l'introduction et la demande d'autorisation de jouer au Guru, se fait toujours en Thaï).
Les figurines, faites de peau de buffle amenées à la transparence du parchemin, découpées et peintes, sont manipulées parallèlement à l'écran de coton et mesure de 30 à 60 cm de hauteur. La plupart des personnages sont représentées de face (contrairement à l'esthétique des autres wayang kulit où les figurines ne comportent qu'un oeil et qu'un seul bras). Parmi les figurines se trouvent: des rois (jouant parfois le rôle de bourgeois), des princes, des princesses, des clowns des géants, et des personnages surnaturels, des anges, des accessoires.
Le wayang gedek est un théâtre magique, mais servant aussi de divertissement populaire grâce à la malice de la manipulation, de la musique et de l'élocution du dalang.


PROGRAMME.
C'est le théâtre "Seri Asun Wayang Gedek" du village d'Asun dans le Keddah au nord de la Malaisie qui présente, pour la première fois en France, plusieurs morceaux de Wayang Gedek.
Le Dalang Mohamad Noh B. HJ. Mahmud, âgé de soixante dix ans, officialise son groupe en 1966. Aujourd'hui, il reçoit l'aide de l'état, ce qui lui permet d'enseigner le répertoire, la narration, le chant, la manipulation, le découpage des peaux, la fabrication des figurines et l'art de guérir à ses fils et à quelques disciples. Il reste l'un des cinq Dalang de l'état de Kedah à pouvoir vivre du wayang gedek. (Dans cet état subsistent aujourd'hui seulement vingt-six dalang)
Le groupe "Seri Asun Wayang Gedek" présente alternativement trois pièces.

Siti Dewi et Nila Utama
Il était une fois un roi qui possédait deux épouses. La première était humaine et la seconde un génie. De la première femme, le roi engendra un fils: Nila Utama. Lorsque l'enfant atteignit l'âge de cinq ans, le roi décida de commencer son éducation, mais, auparavant, il convoqua au palais un astrologue pour pouvoir lire dans l'avenir. Entendant cela, la seconde épouse, pleine de haine, fit prévenir l'astrologue et lui ordonna de mentir. Il devait dire que, non seulement Nila Utama apporterait le malheur sur le pays, mais s'il était élevé au palais, celui-ci, un jour, serait réduit en cendres. Le lendemain, l'astrologue paraît en présence du roi. Croyant la prédiction mensongère de l'astrologue, le roi ordonne que l'enfant soit jeté hors du palais, mais la reine, la mère de Nila Utama, demande au roi d'attendre des preuves.
Pendant ce temps, l'astrologue, pour se justifier, invoque les esprits malfaisants pour qu'ils mettent le feu au palais. Tout devient chaotique. Sentant que l'astrologue va avoir raison, le roi chasse son fils et sa première femme. La mère et l'enfant commencent alors une dure vie de hors-la-loi. Un jour, ils pénètrent dans une forêt habitée par un géant qui emprisonne la reine pour qu'elle cède à sa demande de lui appartenir et de l'épouser. Or, la fille du géant Seri Piaka, pour empêcher cette union qui lui déplait, invite la reine à demeurer avec elle.
Séparé de sa mère, Nila Utama et son serviteur parcourent la région jusqu'au moment où ils rencontrent Si Kuntum Bunga, la fille du maître Maharasyi Matapi, qui se promène dans un jardin. Nila Utama raconte son histoire à la jeune fille et l'enlèvement de sa mère par le géant. La jeune fille le console. Bientôt leurs sentiments se changent en amour et Nila Utama épouse la jeune fille dans la maison de son père le Maharasyi Matapi.
La pensée constante de sa mère empêche Nila Utama d'être heureux. Un jour, il décide de partir à sa recherche et prend la route avec son épouse Si Kuntum Bunga et deux serviteurs. Ils marchent jusqu'à épuisement de leurs forces. Prenant un peu de repos sous un arbre, ils tombent tous les quatre dans un profond sommeil.
Siti Dewi, la fille du maître Maharasyi Makapan, qui vole dans les airs, les aperçoit, dormant. Elle contemple Nila Utama et éprouve pour lui un désir violent. Elle décide de l'épouser. Jetant un charme sur le petit groupe, elle emporte Nila Utama dans sa maison en prenant garde de la cacher aux yeux de son père la Maharasyi Makapan. Peu de tamps après, Si Kuntum Bunga et les deux serviteurs s'éveillent. Voyant que Nila Utama a disparu, Si Kuntum Bunga invoque un esprit avec lequel elle communique grâce à l'un de ses serviteurs. L'esprit les guide jusqu'à la maison du maître Maharasyi Makapan. Se trouvant face à face avec le maître, Si Kuntum Bunga accuse celui-ci d'avoir enlevé son époux. Etonné, le maître appelle Siti Dewi. Un combat terrible s'engage entre les deux femmes et par magie, Si Kuntum Bunga est renvoyée dans la maison de son père. Réagissant au récit de sa fille, le maître Maharasyi Matapi, furieux, vole jusqu'à la demeure du maître Maharasyi Makapan. De nouveau, le maître Maharasyi Makapan fait appeler sa fille Siti Dewi. Elle confesse alors son amour pour Nila Utama et montre sa bonne volonté de réconciliation avec Si Kuntum Bunga, en acceptant d'être la seconde épouse. Aussitôt Nila Utama et Siti Dewi célèbrent leur mariage.
La captivité de sa mère ne cesse de tourmenter Nila Utama. Pour sauver la reine, Siti Dewi vole jusqu'au apalis du géant, le tue et brûle les bâtiments, puis elle emporte la reine et Seri Piaka, la fille du géant, jusque dans la chambre de Nila Utama qui manifeste sa joie. Peu de temps après, il fait de Seri Piaka, sa troisième épouse.

La princesse Sinar Bulan
Il était une fois, un pays Andaka Sari dirigé par un roi. Le fils du roi, le prince Ramrina et la princesse Sinar Bulan, première de ses épouses par des noces récentes, vivaient dans la maison de Mahaguru Maharasyi (le grand maître) et étudiaient avec lui. Cependant, à cause de la grossesse de trois mois de la princesse, le prince Ramrina, demande au maître la permission de retourner au palais.
Dans une autre partie du pays vivent deux géants: Kambeng et sa femme Luman. Lorsque leur fille, la princesse Cahaya se trouve à l'âge de se marier, ses parents la destinent à Damtamin. Quelques jours avant les noces, le père Kalbeng part à al recherche de sang humain nécessaire au rite du mariage. Il rencontre le prince Ramrina, la princesse Sinar Bulan et leur suite. Alors commence un terrible combat. Kambeng est vaincu et doit offrir sa fille au prince Ramrina. Cependant, Luman, la géante est très irritée car sa fille n'aura jamais que le rang de seconde épouse.
Pendant ce temps se prépare un autre mariage, celui de Suni, la fille d'un homme très puissant nommé Bangkoro. Le futur époux, contre la volonté de la jeune fille Suni, est Perap Lok ka. Suni, avant la cérémonie, qui a lieu le dixième jour précédent le mariage, prend la fuite. Avec ses deux serviteurs, elle se met en route et s'aperçoit bientôt que Perap Lok ka la poursuit. Elle s'arrête et engage le combat. Avec l'aide de son serviteur Tip Siri, Suni remporte la victoire. Les dix jours passent et Damtamin, le futur époux de la fille des géants, la princesse Cahaya, se rend à la maison de Kambeng pour la cérémonie du mariage. Là, il apprend la vérité. Entrant dans une rage terrible, il attaque le prince Ramrina. Le combat qui se déroule aux portes de la ville fait trembler la cité toute entière et accorde la victoire au prince Ramrina. Damtamin vaincu, doit s'exiler. A l'issue du combat, la princesse Cahaya, fille du géant, déverse sa haine sur la princesse Sinar Bulan et lui refuse l'entrée de sa ville. C'est au cours de la même nuit que la mère géante Luman décide de tuer la princesse. Le jour de l'accouchement approche pour Sinar Bulan. Ramrina pour la protéger, décide de l'envoyer à Langkapuri, ville du géant Kandelek, avec qui Luman complote justement la mort de la princesse Sinar Bulan. Cependant, au cours du voyage, un esprit féerique arrête le groupe pour lui demander sa destination. L'esprit demande que soit écrit sur le bateau du voyage, le vers de "l'aube rencontrant l'aube et le crépuscule rencontrant le crépuscule". Grâce à cette écriture sacrée, le bateau peut arriver sans encombre jusqu'à langkapuri où les voyageurs sont accueillis. Kamkeng, le géant les suit. Et sa fureur augmente avec son impuissance. Un jour, il s'enivre et jette la princesse Sinar Bulan dans la Mer Rouge, et disperse les membres de son enfant vers l'est. Les deux serviteurs de la princesse arrivent sue ces entrefaits et tuent Kamkeng et Kendelek vengeant ainsi leur maîtresse. Puis, il se mettent à la recherche du maître Maharasyi. Celui-ci regarde la mer et voit que la princesse Sinar Bulan s'est noyée et qu'elle est dissimulée entre deux rochers sous la protection d'une sirène. Son corps ne se désintègrera jamais. Son enfant se change en un diamant volant et illuminant les airs. Le diamant se coupe et deux petites filles sortent des moreceaux. Leur peau est de trois couleurs différentes. Ces fillettes seront élevées par des esprits. De retour au palais, le prince Ramrina sa voit contraint de quitter le pays car la haine de la géante Luman devient trop forte. Au cours de son voyage, il rencontre de nouveau Suni qu'il épouse par la suite.

Histoire des princesses jumelles et orphelines.
Autrefois, dans ce coin du monde existait un pays qui fut totalement détruit par un géant. Le roi et la reine assassinés laissèrent après eux deux filles jumelles qu'ils avaient cachées dans un chaudron. C'est Mahaguru Maharasyi (un grand maître) qui passant par là entendit leurs cris et les sauva. Il appela la première qu'il vit Murjana et la seconde Murjani. Les élevant dans un temple siamois, il s'efforça de leur donner une éducation universelle. Les jumelles, réalisant un jour qu'elles étaient orphelines, décidèrent de se rendre sur la tombe de leurs parents. Ne sachant pas où se trouvait la tombe et craignant une attaque du géant, le Mahaguru ne permit pas aux jumelles de partir. Néanmoins, outrepassant l'interdiction, les jumelles prirent la fuite et commencèrent leur voyage. En chemin, elles rencontrèrent un géant, Beetu, qui captura et emprisonna Murjana, tandis que Murjani et sa servante parvinrent à s'échapper. La captivité de Murjana n'échappa point aux esprits qui apparurent sous la forme de l'aigle céleste Garuda. Celui-ci souleva dans ses serres Murjana et la déposa près de la demeure du Mahaguru.
S'étant perdues dans leur fuite, Murjani et sa servante parvinrent jusqu'à une grotte où un ermite était en méditation. Celui-ci les questionna et Murjani, folle d'inquiétude pour sa soeur se mit à pleurer. L'ermite consola la princesse en lui disant que par une vision qu'il avait, il savait qu'elle était saine et sauve.
Murjana de son côté décide de mettre tout en oeuvre pour retrouver sa soeur. Elle se remet en route. En chemin, elle rencontre deux princes: Lela et son frère aîné Chandra qu'elle épouse. Aidée de deux serviteurs, la petite troupe part à la recherche de Murjani. Un autre géant fond sur le groupe qui chemine et avec son souffle énorme, les éparpille dans toutes les directions, séparant chacun d'eux. Murjana tombe dans une forêt où un Semang (peuple d'origine de la Malaisie) prend soin d'elle. Chandra de son côté rencontre une géante qui tombe amoureuse de lui. Lela est jeté dans une jungle où il affronte un démon. Un combat terrible s'engage et Lela en sort victorieux. Il laisse la vie sauve au démon à condition que celui-ci devienne son esclave. Un peu plus tard, Lela vit déguisé en "dukun" (docteur-shaman) et soigne les gens, accompagné de son esclave. Bientôt arrive Pika, la fille du géant Beeru. Lela exige de son esclave, le démon, qu'il la possède. Celui-ci s'exécute et la fille du géant tombe malade.
Toujours perdus, Murjani et ses deux serviteurs sont capturés par des bandits qui les emmènent vers leur repaire. Le fils du chef des bandits Sri Wali tombe amoureux de Murjani et l'épouse. Comme le couple ne souhaite pas vivre des produits du vol, il s'enfuit emportant les marchandises volées pour pouvoir les rendre à leurs possesseurs. Déguisés en enfants de géant, ils parcourent le pays sous les noms de Bukasun et Bikasan. Ils rencontrent le géant Beetu qui les invite chez lui car sa fille Pika choisit son futur mari.
Cependant, Pika, la "possédée" est gravement malade. Lela , le guérisseur est prié de la guérir. Lela ordonne à son esclave le démon de quitter le corps de Pika. Dès qu'elle se sent mieux, Pika contre la volonté de son père, tombe amoureuse de Lela. Aussitôt, le géant Beetu, furieux, engage un combat contre Lela. Au cours du combat, le déguisement de Lela se déchire et le prince apparaît sous sa forme humaine expliquant ce qui lui est arrivé. Alors Beetu se retourne vers Murjani et Sri Wali et les provoque en combat. Au cours de la bataille, ils apparaissent eux aussi sous leur véritable identité. A la fin, admettant sa défaite, le géant Beetu quitte le pays et s'exile, laissant derrière lui des gens heureux, Murjani et Sri Wali, Lela et Pika (que le prince épouse). Bientôt Murjani rencontre sa soeur Murjana et son mari Semang

Origine géographique

Malaisie

Mots-clés

Date du copyright

1985

Cote MCM

MCM_1985_MY_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Malaisie. Wayang Gedek. Théâtre d'ombres de Malaisie. Photos Malaisie 1985-11-12 Photo numérique
Malaisie. Wayang Gedek. Théâtre d'ombres de Malaisie. Affiche Malaisie 1985-11-12 Affiche
Titre Localisation Date Type
Malaisie. Wayang Gedek. Théâtre d'ombres de Malaisie. Photos Malaisie 1985-11-12 Photo numérique