Ressource précédente
Ressource suivante

Inde. Bauls du Bengale ou Fous de Dieu. Les chants Bhakha du Jammu, Cachemire. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Inde. Bauls du Bengale ou Fous de Dieu. Les chants Bhakha du Jammu, Cachemire. Spectacle

Date

1986-01-07

Date de fin

1986-01-12

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

7 au 12 janvier 1986.
"C'est pourquoi mon frère je devins un Baul. A, ni maître, ni ordre, ni coutumes, je n'obéis. Maintenant aucune des distinctions humaines n'a de prise sur moi. Je me réjouis seulement du plaisir de mon propre amour. En amour il n'y a pas de séparation, mais union seulement. Aussi chacun et tous je rejoins dans le chant et la danse".
Le mouvement Baul est un culte religieux avec une tradition millénaire sur le sol du Bengale: de nos jours le Bangladesh et le Bengale de l'Ouest, Calcutta. La philosophie de cette secte particulière (chevaux longs, robe safran) libre de conventions et d'attachements, s'exprime dans les chants et danses colportés de maison en maison à travers tout le Bengale. Ménestrels perpétuant une tradition mystique connue sous le nom de "Sahaj" (recherche de l'Inné, du spontané), leur origine remonterait au règne des rois Pala (700 à 1100 av JC) époque où la foi bouddhiste et tantrique prévalait au Bengale. Considérés comme déchus car ils croyaient que la relation sexuelle d'un homme et d'une femme révélait un aspect de la quête de Dieu, ils continuent de nos jours à vivre comme moines errants, un couple avec des enfants. Maîtres dans l'art de la communication directe, leur source d'inspiration est l'expérience du peuple dont ils expriment l'âme. Depuis de nombreuses années, les musicologues, ethnologues, théâtres d'avant-garde se sont intéressés à ce que l'on peut appeler la magie Baul; musique, danse, mysticisme, tout à la fois.
Les Bauls accompagnent leurs chants et danses en jouant de différents instruments:
-Ektara: tige de bambou fendue en deux sur toute la longueur sauf à une extrémité, entre les deux parties de l'extrémité fendue est fixée une calebasse ou cylindre de bois creux ouvert sur deux faces, la face intérieure est fermée par une membrane de cuir fin ou parchemin dont le centre est traversé par une corde métallique rendue solidaire de la membrane par un système de n'uds, l'autre extrémité de la corde est fixé par une cheville à l'extrémité supérieure de la tige de bambou. En pressant les deux branches de l'armature de bambou, la corde se tend et fait varier la note
-Goba: ektara sans manche
-Dotara: luth à quatre cordes, le corps en bois est recouvert d'une peau sur laquelle repose le chevalet, l'instrument est joué avec un petit plectre tenu entre le pouce et l'index.
-Kartals: grappe de grelots fixés aux chevilles, la rythmique est marquée par les pas de la danse
-Duggi: timbale métallique de 25 cm de diamètre tendue d'une peau fixée par un système de cordage à tension variable
-Dubki: sorte de tambourin comme en utilisent les gitans.

PROGRAMME
Chants Bhaka du Jammu.
La vallée de Jammu éventre l'Himalaya. Encerclée par le Cachemire au Nord et l'Himachal Pradesh, elle abrite les Dogra, fermiers et montagnards, adeptes d'un syncrétisme religieux composé d'éléments hindouistes mais aussi d'éléments musulmans et animistes.
Les chanteurs semi-professionnels sont appelés dans les villages et les familles, à l'occasion de fêtes religieuses et profanes.
La spécialité vocale de ces montagnards est le "Suay", une puissante polyvocalité. Les hommes et les femmes chantent souvent ensemble et emploient le système de tuilage. Ils s'accompagnent du bansuri (flûte), du dholak (petit tambour à deux peaux) et du chimtah (pincette à feu cloutée de petites cymbales). Bhaka est le nom générique du chant des Bagra (qui s'expriment en Bagri) qu'il soit dévotionnel ou profane.
Les chanteurs sont Praduman Singh, Krishna Kumari, Dooda Ram, Tittru Ram, Paras Ram, Ram Ditta.

1. Chant de louange au Raja. Ce chant sert aussi à saluer les héros.
2. La beauté de la nature. Evocation des montagnes
3. Chant d'amour. Un soldat arrive dans un village et cherche à aimer une fille.
4. Chant dévotionnel à Vishnu Devi. Vishnu Devi, divinité locale féminine du Jammu, concentre de fortes traces animistes. Elle est vénérée dans tout le pays.
5. Chant de description de la nature.
6. Chant de la tragique histoire du pauvre jeune homme opprimé par le propriétaire terrien.

Chants des Bauls du Bengale
Musiciens: Chandi Charandas Baul, Debdas Baul, Narottam Das Baul, Rana Pratap Mukherji (chanteur populaire du Bengale).
1. Shadu Shang Bhalo Shango. Lamentation pour les gens obligés de supporter de mauvaise compagnie.
2. Kantia Hariteh Rakhiteh Narili Primo Jhol. Mon corps est comme un pot de terre empli d'eau, mais la terre est poreuse et le soleil chauffe et l'eau s'en va.
3. Baré Baré are hasha Hobenah. Nous ne pouvons pas toujours revenir sur la terre
4. Bhatiali (chant populaire bengali) Chant des bateliers: la vie est comme le courant de la rivière.
5. Ektaraté Shur Badhilam Nitay goour Nam. J'accorde mon ektara au son du nom de Krishna
Krishna onu ragir Bagane. O mon esprit, laisse-moi partir dans les jardins de Krishna.
7. Taka Mati Mati Taka. L'argent est comme le sable, le sable est comme l'argent.

Origine géographique

Inde

Mots-clés

Cote MCM

MCM_1986_IN_S1

Date du copyright

1986

liste des contributeurs

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Inde. Chants des Bauls du Bengale. Photos Inde 1986-01-07 Photo numérique
Année de l'Inde. Bauls du Bengale. Bhakha du Cachemire. Affiche Inde 1986-01-07 Affiche
Titre Localisation Date Type
Saison 1986 1986