Ressource précédente
Ressource suivante

Inde. Le double théâtre de Yakshagana Bayalaata. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Inde. Le double théâtre de Yakshagana Bayalaata. Spectacle

Date

1983-05-09

Date de fin

1983-05-19

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Théâtre

Description de la pratique

En collaboration avec le Festival de Nancy. F.A.T. Rennes
9-11 mai 1983, Yakshagana (marionnettes), Théâtre de la ville de Rennes.
9 mai 1983, Opéra populaire du Yakshagana, Maison de la Culture de Rennes.
13, 15-19 mai 1983, Yakshagana (acteurs), Théâtre de l'Alliance Française, Paris
14-19 mai 1983, Yakshagana (marionnettes), Théâtre de l'Alliance Française, Paris

Le Yakshagana Bayalaata concrétise la conception du théâtre total. Ce drame-dansé de la côte du Karnataka (sud-ouest de l'Inde) est assez bien connu de tout le sud continent, grâce à ses fantastiques costumes de couleurs. Il retrace les épopées hindouistes du Ramayana et du Mahabharata.
Le caractère particulier du Yakshagana réside dans la traditionnelle symbiose de la musique, de la danse et du jeu, autant que dans le style des costumes et des maquillages qui confèrent au spectacle une dimension irréelle. Les chants et les récitations entonnés avec une technique spéciale, les danses caractéristiques, les mouvements rythmiques, les dialogues improvisés, les exclamations, les déclamations de vers transportent les publics dans un univers riche où les différentes expressions restent totalement imbriquées.
Le groupe "Sri Ganesha Yakshagana Gombeyaata Mandali" consiste en un ensemble d'artistes capables de jouer le théâtre d'acteurs aussi bien que le théâtre de marionnettes du Yakshagana. Il est redevenu populaire en Inde et reconnu à l'étranger comme le support d'une grande tradition de l'Inde.
Le Mahabharata, l'un des plus grands poèmes épique de l'Inde reste probablement le plus long du monde. Il se divise ne dix-huit parvas (livres) et contient 220000 vers. La légende se situe aux temps Védiques. L'auteur de l'épopée, Krishna Dwaipayana bâtit le poème autour de la guerre entre les Kaurava et els Pandava, deux branches de la célèbre lignée des empereurs qui gouverna l'Inde au cours du second millénaire avant JC. L'épopée elle-même se situe autour du Ve siècle avant JC.
L'histoire de Veera Vrishasena (La Bravoure de Vrishasena) fait partie du livre "huit" du Mahabharata le "Karma Parva" (le livre de karma). Le "Karma Parva" tout entier a été transposé en opéra de Yakshagana par un poète populaire fameux du début du XVIIIe siècle, Pandeshvara Venkata, sous forme de "prasanga" (ce qui signifie "épisode" mais aussi "versification dramatique spéciale"). Le travail de Venkata consiste en trois cents stances et implique vingt cinq personnages. "Veera Vrishasena" est un extrait qui utilise tout juste quarante stances et cinq personnages. Sa durée est d'environ une heure et demie.
Françoise Gründ

Extraits de l'oeuvre Veera Vrishasena (La bravoure de Vrishasena). Yakshagana (théâtre d'acteurs)
Cette "prasanga"(épisode) présente les aventures d'un adolescent de quatorze ans, Vrishasena, fils d'un guerrier fabuleux, qui conquit sa légende le dix-septième jour de la guerre du Mahabharata. La garçon provoque les puissants guerriers ennemis, les pandava. Il les combat et meurt. C'est pendant ce temps que dans l'armée des Kaurava, pressé de toute part, son grand-père se trouve encerclé loin de lui, dans la bataille?
Avant de se rendre sur le champ de bataille, Vrishasena va voir sa mère Somapabha et lui demande sa bénédiction. Somaprabha sait les dangers auxquels son fils choisit de s'exposer et la crainte la saisit. Elle éprouve soudain un immense chagrin secret à l'idée de perdre son enfant chéri dans la bataille. Le camp ennemi possède de redoutables guerriers, tels que Bheema et Arjuna et il bénéficie de la bienveillance et de la protection de Krishna lui-même. Cependant, dans la meilleure tradition "Kshatriya" elle fait taire ses appréhensions et donne à son fils la permission de se battre.
Le garçon se sent plein de confiance. Paradant comme un matamore, il se trouve soudain face à face avec Bheema. Bheema se refuse de tuer l'adolescent à cause de son jeune âge et il essaie de la capturer vivant. C'est Krishna qui de loin avait préparé la rencontre de Bheema et de Vrishasena. Krishna avait conçu le projet de donner une leçon à Bheema pour châtier son arrogance après ces récents succès de guerre. Vrishasena part et oblige Bheema à s'écarter. Ne voulant pas favoriser davantage le garçon, Krishna provoque la rencontre d'Arjuna et de Vrishasena. Une bataille folle s'en suit et Arjuna, le combattant invaincu reçoit un coup terrible sur son armure d'acier. Alors Arjuna, ivre de rage bande son arc et envoie une flèche mortelle à l'adolescent. Il s'approche et lui coupe la tête.
Comme la tête magnifique, resplendissante avec sa couronne d'or, roule sur le sable, une lourde tristesse s'abat sur les combattants. Et même Arjuna et Krishna sentent leur vieille rancune s'évanouir en contemplant cette jeune vie qui s'achève. Alors Krishna offre à l'adolescent le salut, par cette apothéose auxquels seuls ont droit les guerriers qui meurent en héros.
Françoise Gründ.

Origine géographique

Inde

Mots-clés

Cote MCM

MCM_1983_IN_S6

Date du copyright

1983

Auteur val

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Inde. Yakshagana. Affiche Inde 1983-01-01 Affiche
Inde. Drame dansé Yakshagana du Karnataka. Photos Inde 1983-05-09 Photo numérique
Inde. Théâtre drame dansé Yakshagana du Karnataka. Photos Inde 1983-05-09 Photo numérique
Inde. Théâtre de marionnettes Yakshagana du Karnataka. Photos Inde 1983-05-14 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
Saison 1983 1983