Ressource précédente
Ressource suivante

Japon. Komachi Fuden de Shogo Ohta. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Japon. Komachi Fuden de Shogo Ohta. Spectacle

Sous-titre

par le théâtre Tenkei Gekijo

Date

1987-10-21

Date de fin

1987-10-25

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Théâtre

Description de la pratique

21-25 octobre 1987
En juin 1983, la Maison des Cultures du Monde présentait pour la première fois en France, le théâtre TENKEI GEKIJYO avec "Le point d'eau" (MIZU NO EKI), un spectacle fascinant entièrement basé sur le silence.
Dans le cadre de la manifestation PLEINS FEUX SUR LE JAPON - PARIS 1987 (Comité des Relations Publiques de Mitsui), la Maison des Cultures du Monde accueillera à nouveau cette troupe avec "KOMACHI FUDEN" de Shogo OHTA, auteur et metteur en scène

La poursuite des rêves passionnés et des souvenirs millénaires d'une vieille femme solitaire et habitée de la mémoire et de la figure légendaire d'une grande poétesse japonaise par la Troupe du Tenkei Gekijyo, groupe éminemment représentatif du jeune théâtre japonais.
KOMACHI, personnage légendaire, poétesse de grand renom du Japon médiéval qui habite la mémoire des japonais ; FUDEN suggère une légende emportée par le vent.
Toujours très lue, KOMACHI, constitue le personnage principal dans plusieurs pièces de No.
Elle est aussi une figure familière de spectacles et de films modernes notamment l'un des Nô modernes de Yukio Mishima.
Le secret de cette constante popularité? Sa beauté et son grand talent de jeune femme se doubla d'une vieillesse longue et solitaire.
Aimée de nombreux hommes, elle n'en accepta aucun, imbue d'un orgueil démesuré. Au fil des années, sa solitude augmenta et elle demeura sans famille et sans ami. Alors, elle parcourt le Japon sans logis et sans argent, la mémoire nourrie de ses amours et d'une foule d'illusions passionnées. On raconte qu'elle vécut plus que centenaire et que même après sa mort, la cendre de ses os conserva le feu de ses passions.

La troupe TENKEI GEKIJYO fondée en 1970 se compose d'une trentaine de personnes.
"Komachi Fuden", qui a été présentée à Londres et à Stockholm en 1981, est sa 16ème pièce. Toutes les pièces sont écrites et mises en scène par Shogo OHTA qui est le fondateur de cette troupe. Cette manière de faire est caractéristique des théâtres d'avant-garde au Japon. Les pièces sont en général montées dans son propre petit théâtre à Tokyo, le "T2-Studio", qui peut contenir environ 120 spectateurs. Tenkei est une troupe théâtrale très connue à Tokyo et réputée pour son originalité, en particulier, pour sa façon de rechercher la signification du silence comme moyen de percevoir la vérité du langage dans une société surchargée d'expressions verbales.
De 1983 à 1984, Tenkei Gekijo a représenté "Mizu no Eki (Gare de l'eau)" partout en Europe et en Australie. La pièce a même été jouée à la Mison des Cultures du Monde et a recueilli un grand succès. En 1985, la troupe s'est vue décerner le prix prestigieux de "Kinokuniya
Engeki Sho" pour "Mizu no Eki (Gare de l'eau)'", "Komachi Fuden" et "Plastic Rose".

Shogo OHTA, dramaturge contemporain et metteur en scène représentatif du Japon, vient à Paris avec la troupe Tenkei Gekijo, qu'il a créé et qu'il dirige.
Né en 1939. A commencé sa carrière théâtrale en fondant la troupe du Tenkei. Il est aussi connu comme un essayiste dramatique. En 1978, il a reçu le prix prestigieux d'art dramatique de "Shingeki Kishida Gikyoku sho" pour "Komachi Fuden". Deux volumes de recueils de pièces ont été publiés, intitulés "Komachi Fuden" et "Roka Yaso" (Nocturne de Vieille Fleur). D'autres publications comprennent ses essais dramatiques, "Hisho to Kensui" (Vol et Traction) et "Ragyo no Gekijo" (Le Théâtre Nu).
Message de SHOGO OHTA
L'héroïne, une vieille femme, reste silencieuse pendant toute la pièce. Il peut paraître étrange d'écrire un texte pour un rôle muet, mais je crois qu'il est important de rappeler que nos mots et nos pensées ne correspondent pas toujours forcément.
Et notre silence ne signifie pas toujours que nous sommes vides intérieurement. Je pense que cette attitude linguistique contradictoire est assez normale et c'est ce que j'ai voulu exprimer dans "Komachi Fuden".

Komachi Fuden, un des chefs-d''uvre de Tenkei Gekijo qui a remporté en 1978 le prix prestigieux de Shingeki Kishida Gikyoku Sho, a déjà été représenté plus de cinquante fois au Japon et à Londres s'assurant toujours davantage de popularité. Cette pièce est proposée pour la première fois au public parisien.

KOMACHI FUDEN, à la base est un monologue écrit pour la vieille femme. Mais durant la représentation, elle ne prononce aucun mot : ceux-ci demeurent dans son esprit.
Visiteurs et voisins parlent mais les deux tiers de la pièce sont silencieux.
La pièce est originellement destinée à être représentée sur une scène de Nô.
L'élément caractéristique en est le hashigokori, sorte de pont ou de passerelle entre les loges et la scène qu'empruntent les acteurs de Nô, espace neutre, symbolique lien entre la réalité et l'illusion

Textes

Origine géographique

Japon

Mots-clés

Date (année)

1987

Cote MCM

MCM_1987_JP_S3

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Japon. Komachi Fuden de Shogo Ohta, par le théâtre Tenkei Gekijo. Photos Japon 1987-10-21 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
Saison 1987 1987