Ressource précédente
Ressource suivante

Japon. Tambours du Japon. Wadaïko. Amano Sen et Arahan. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Japon. Tambours du Japon. Wadaïko. Amano Sen et Arahan. Spectacle

Date

1993-05-04

Date de fin

1993-05-07

Artistes principaux

Direction musicale

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

4-7 mai 1993.
En février 1984, la Maison des Cultures du Monde présentait pour la première fois en France, au Théâtre des Champs-Elysées, les Tambours Kodo du Japon.
L'ensemble Arahan du maître Amano Sen est avec Kodo et Ondekoza l'un des trois ensembles de tambours les plus connus au Japon. Cette impressionnante formation de percussionnistes (wadaïko) possède une longue tradition, étroitement liée aux arts populaires.
L'ensemble Arahan fondé en 1973 par Sen Amano, son directeur actuel, se distingue des autres groupes de wadaïko par sa recherche constante de nouvelles sonorités.
Il a su enrichir son style en s'inspirant de musiques étrangères, comme celles de l'Amérique Latine ou du jazz. Ces recherches le situent bien loin d'un simple ensemble traditionnel japonais.

Le wadaïko
Le tambour ou daïko est, depuis les temps les plus ancien, le symbole des communautés rurales au Japon. C'est, dit-on, la distance maximum à laquelle on pouvait l'entendre qui déterminait les limites du village. Il pouvait servir aussi bien aux cérémonies rituelles qu'aux fêtes populaires et même servir de tocsin.
En raison de la ressemblance de sa musique avec le tonnerre, le wadaïko intervenait autrefois lors des cérémonies que l'on accomplissait pour demander au ciel d'accorder la pluie.
Aujourd'hui, on le voit souvent dans le Kabuki ou le Nô, ces formes traditionnelles du théâtre japonais, où il joue un rôle important par ses possibilités de figurer d'une manière expressive certains sentiments aussi bien que des sons naturels.
Les ensembles de tambours ou wadaïko héritiers de cette tradition présentent, sous forme de concerts, des pièces originales comparables aux poèmes symphoniques de la musique occidentale.

Les instruments
Chaque musicien joue de plusieurs tambours disposés en demi-cercle devant lui, des plus petits (shime, hindai), aux plus gros (ô et chu), tandis que deux tambours géants (hikon et rakan) de près de deux mètres de diamètre sont joués à califourchon.
A cette dizaine de sortes de daïko, viennent s'ajouter les idiophones (gong dora, cliquettes, cloches, crécelles, cymbales), ainsi que la flûte traversière fué, seul instrument mélodique.

Sen Amano
Né en 1934, il ne se destinait pas initialement à la musique. S'intéressant à vingt ans passés aux musiques traditionnelles japonaises, il en devient en moins de dix ans (de 1957 à 1965) l'un des musiciens les plus respectés.
Devenu hayashi (terme désignant les musiciens traditionnels amateurs ou professionnels), il gagne un concours national en 1970. Il fonde son premier groupe de wadaïko en 1973, à Kôfu, dans la région du Kantô à l'est de Honshu, et joue l'année suivante au siège de l'ONU sous la direction de Seiji Osawa.
Depuis lors, les tournées au Japon, aux Etats-Unis, en Australie, en Europe, se succèdent. De plus en plus sollicité, il travaille pour la télévision, anime une émission de radio (de 1982 à 1986), rencontre des musiciens classiques, contemporains, ou de jazz.
Il enregistre un album chez CBS en 1979, mais ne renouvelle pas l'expérience, déçu par l'impossibilité de faire passer l'esprit du wadaïko par l'enregistrement.
Il participe également à de grandes manifestations avec des formations événementielles (600 tambours en 1986 pour une manifestation sportive, ouverture de l'Exposition Universelle d'Osaka en 1990).

Programme.
Avec :
Sen Amano, Mamoru Amano, Haruhiko Shimizu, Yoshinori Moriyama, Gakuji Nakakuni, Kyogi Ochi, Kazuyoshi Ishiyama, Yukikazu Akashi, Isamu Mastuda, Koichi Nakasato.

-Cosmos
Hommage à la nature avec laquelle l'homme doit harmoniser sa vie.
-Wadaïko talking
Description de l'homme contemporain dans la langue du wadaïko.
-Estrade
Une évocation de l'atmosphère des fêtes traditionnelles japonaises.
-Printemps,
Une pièce dédiée à la période la plus émouvante de notre vie.
-L'Origine
Un voyage de mille lieues commence par un pas. Le fleuve n'était d'abord qu'un humble ruisseau. Importance et mystère de l'Origine.
-Japonais
Illustration du sentiment d'humble reconnaissance qu'éprouvent les Japonais envers les cultures qui ont inspiré et enrichi la leur.
-Démons
Hommage propitiatoire aux forces occultes bénéfiques. (Les musiciens dansent tout en jouant de leurs instruments)
-Montagne, vent, feu et forêt
Une vibrante évocation de l'héroïque samouraï Shingen Takeda, qui connut une vie mouvementée au cours des guerres du XVIe siècle.

Origine géographique

Japon

Mots-clés

Date du copyright

1993

Cote MCM

MCM_1993_JP_S2

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Japon. Tambours, Wadaïko. L'ensemble Arahan, dirigé par Amano Sen. Photos Japon 1993-05-04 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
Saison 1993 1993