Ressource précédente
Ressource suivante

France. Les Macloma dans On ne Mourira Jamais de Matei Visniec. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

France. Les Macloma dans On ne Mourira Jamais de Matei Visniec. Spectacle

Sous-titre

Mise en scène Alexandre Tocilescu

Date

1994-02-15

Date de fin

1994-03-13

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Théâtre

Description de la pratique

Le Rond-Point
Théâtre franco-roumain / création
15 février-13 mars 1994

Les Macloma dans On ne Mourira Jamais de Matei Visniec. Mise en scène Alexandre Tocilescu.
Traduit de roumain par Matei Visniec et Claire Jéquier

Mise en scène, Alexandre TOCILESCU
Scénographie, Dan JITIANU

Nicollo, Fillipo et Peppino, trois vieux clowns.
Ensemble, chez Fernando, Fantazio, Humberto, ils ont fait rire. Aujourd'hui, alors qu'aux souvenirs se mêlent des rêves et des mensonges, ils se retrouvent en concurrence pour postuler à une étrange et dérisoire annonce:
"On demande vieux clown."

Avec le soutien du Département des Affaires Internationales (Ministère de la Culture et de la Francophonie) du Département du Théâtre (Ministère de la Culture de Roumanie) de l'Uniter et de l'Adami.

Le théâtre Franco-Roumain
On mourira jamais est d'abord une rencontre entre un texte de Matei Visniec, auteur roumain, exilé politique et un trio de clowns, les Macloma. La mise en scène est confiée à Alexandre Tocilescu, metteur en scène du Théâtre Bulandra de Bucarest. Très proche de l'univers de Matei Visniec, Alexandre Tocilescu est enthousiasmé par l'idée de monter cette pièce avec des clowns. Dan Jitiani, scénographe du Théâtre Bulandra, rejoint ce projet.
Bientôt le Théâtre Franco-Roumain, organisation créée en 1990 en Roumanie qui regroupe les professionnels du théâtre souhaite, après avoir encouragé le travail de Sophie Loucachevski à Bucarest ("Six personnages en quête de ..."), apporter son soutien à On mourira jamais. Le Théâtre Franco-Roumain se propose de stimuler la créativité du théâtre roumain et de promouvoir les échanges théâtraux entre la Roumanie et l'étranger.
"Avant la deuxième guerre mondiale, nombre d'acteurs roumains (entre autres Maria Ventura) venaient créer leurs pièces à Paris avant de les faire tourner en Roumanie.
Yonnel, De Max, sociétaires de la Comédie Française, étaient nos compatriotes, tout comme Elvire Popesco d'ailleurs. Après plusieurs décennies de silence, il s'agit donc de faire revivre cet échange permanent de culture et d'énergie créatrice afin de retrouver une expérience, un espace culturel et aussi un temps.
Pour ceux qui ont connu une époque glacée, le dégel signifie la reprise de conscience du monde tel qu'il est à un moment donné et appréhender vers quoi il tend, son "point d'arrivée". Y'a-t-il pour les gens de théâtre un meilleur moyen de connaître, de comprendre le théâtre lui-même ?
En paraphrasant Ionesco on pourrait dire que cette expérience peut-être pour nous : Passé - Présent, Présent - Passé."
CHRISTINA DUMITRECU
Directrice du Théâtre Franco-Roumain.

Les Macloma
Une histoire longue et mouvementée. Création et baptême en 1972. En commun, le goût pour les spectacles épiques, les burlesques, le mélo, la BD, les marionnettes et les clowns.
"Les Macloma sont de vrais clowns, c'est-à-dire de ceux qui connaissent le rythme d'une chute, le brusque déclic de la tête après un temps d'arrêt, qui savent donner et recevoir un coup de pied avec art, soupirer de tout leur corps à partir des genoux (...) ils savent avoir de l'agressivité jusque dans la douceur, ils sont d'une violence tout sucre, d'une truculence tout miel."
Dario Fo.

Matei Visniec, auteur.
Paradoxe : Visniec a quitté le théâtre roumain avant même d'y entrer. En effet, en 1987, à la veille de la première de sa pièce Les chevaux à la fenêtre, à Bucarest, un bruit court que le jeune auteur s'est réfugié en France. Sa pièce est immédiatement retirée de l'affiche.
Déjà, Visniec est plus qu'un espoir parmi les jeunes écrivains roumains. Lauréat du Prix de poésie de l'Union des Ecrivains en 1984 pour Le sage à l'heure du thé, il est aussi l'auteur de plusieurs pièces courtes, appréciées par les professionnels : Le spectateur condamné à mort, Artur le condamné, Personne n'a le droit de traîner dans armes sur un champ de bataille, Le marchand de temps...
Il ne revient au théâtre roumain qu'après 1989 et, comme pour récupérer le temps perdu, dans plusieurs salles à la fois. On mourira jamais, dont le titre original est Engagement de clown, est proclamée Pièce de l'Année 1991.
Le public, comme la critique, apprécie l'intelligence de ses textes, son sens original de l'humour et de l'absurde. Ainsi, le jeune auteur parti à la veille de ses noces avec la scène revient enfin, riche d'une grosse dot : des pièces. Bienvenue Matei !.

ALEXANDRE TOCILESCU
metteur en scène
Après des étudeà l'Institut de Théâtre et de Cinéma d e Bucarest il signe de
nombreuses mises en scène au Théâtre Ion Vasilescu et au Théâtre Bulandra - Théâtre de l'Europe de Bucarest dont Swanewitt de Strindberg, A touch of a Poet d'O'Neil, Twilight Crabe de Kinoshita, Maria and her children de Dragun, City Sugar de Poliakoff, The Velvet Jacket de Stratiev, Tartuffe de Molière La cabale des bigots de Bulgakov, Hamlet et Les joyeuses commères de Windsor de Shakespeare et Antigone de Sophocle.
"Assister à un spectacle d'Alexandre Tocilescu c'est s'attendre à l'inattendu. Et ce n'est pas sans raison que les officiels de la culture roumaine avant 1989 se méfiaient de ses mises en scène même si à première vue elles semblaient répondre aux directives de la sacro-sainte politique culturelle du socialisme triomphant : une petite comédie d'un auteur roumain (directive n°l), contemporain (directive n°2), "flétrissant les réminiscence d'une mentalité archaïque" (directive n°3). De Concours de beauté de Tudor Popescu, Tocilescu tire une analyse mordante, impitoyable et brillante d'un système englouti dans la corruption. L'humour fou du spectacle renforce l'attaque et annihile toute défense
Il est assez inattendu de voir ensuite Tocilescu se soumettre à une autre directive exigeant la valorisation du patrimoine littéraire. Car c'est alors la valeur patriotique de la démarche qui prévaut. Tocilescu relève le gant avec une pièce classique peu connue : La tragédie de l'assassinat de Grégoire roi de Moldavie (1780), dont il tire un spectacle d'une fraîcheur d'une
vivacité, d'une actualité inattendues et séduisantes
Il est donc normal, ensuite, que son Antigone donne le premier rôle à Créon, que sa mise en scène de Hamlet commence par un inventaire des traductions roumaines avant d'en proposer une nouvelle, dans laquelle les comédien doivent dire, vivre, réinventer le texte.
Normal enfin, qu'il soit tout à la fois le plus primé et interdit par la censure."
CRISTINA DUMITRESCU Critique au Romania Libera, directrice du Théâtre Franco-roumain
Tocilescu : "Pour moi, le rapport clown, comique, burlesque avec le théâtre n'est pas un problème et ceci pour plusieurs raisons. D'abord, j'ai l'habitude de mêler les genres et j'ai toujours accordé une place importante aux clowns dans mes mises en scène. Mais plus important peut-être pour moi, le clown est un personnage tragique et c'est parce que Matei Visniec l'a bien compris que son texte est si juste et si riche. Ici, la tragédie sous-tend tout le spectacle. Les personnages sont tragiques, mais l'intrigue l'est aussi : obtenir cet emploi est vital pour ces artistes. (... ) La force du texte de Visniec réside dans cet affrontement entre les derniers survivants d'un art avec les armes mêmes de leur art, le rire, les gags, le burlesque."

Dan Jitianu, scénographe.
Après 25 ans de carrière et une centaine de spectacles en Roumanie et à l'étranger, Dan Jitianu est reconnu pour l'un des maîtres de sa profession. Chacune de ses créations dénote son ouverture aux idées nouvelles et sa capacité à trouver toujours l'expression la plus concentrée d'un endroit, d'un temps, d'une psychologie.
Sans emphase, sans impatience, sans tricherie, ses décors ne passent jamais inaperçus. S'il ne s'impose pas seulement au regard mais véhicule avec lui les sentiments, les mouvements et les vies qui le peuplent, c'est qu'il ne se contente pas de réaliser un décor, il conçoit un véritable spectacle.

Textes

Mise en scène

Origine géographique

France

Mots-clés

Cote MCM

MCM_1994_FR_S2

Date du copyright

1994

scenographer

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
France. Les Macloma dans On ne Mourira Jamais de Matei Visniec. Photos France 1994-02-15 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
Saison 1994 1994