Ressource précédente
Ressource suivante

Suisse. Nuit des musiques populaires. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Suisse. Nuit des musiques populaires. Spectacle

Date

1987-02-07

Artistes principaux

Direction artistique

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Samedi 7 février 1987, de 22 heures à l'aube.
Retransmission en direct sur France Musique.
"Un périple nocturne original à travers les bucoliques paysages helvétiques. De quoi chasser nos poncifs les plus tenaces sur le pays des vaches, des banques, des montres et de la paix perpétuelle.
Sept heures durant, Swatch en main, joueurs de Hackbrett, yodleurs, bandella et autres Streichmusik se succéderont pour le plus grand plaisir des noctambules mélomanes sans préjugés.
On pourra y goûter les meilleurs plats de la cuisine musicale suisse, avec au menu les ensembles les plus savoureux des régions alémaniques (Appenzell, Berne, Valais) et italophones (Tessin) du pays."
Laurent Aubert

Cette manifestation est organisée en collaboration avec les Ateliers d'Ethnomusicologie de Genève avec le soutien de la Fondation Pro Helvétia

22h00 La bandella di tremona
Cette formation actuelle est très proche de la "Banda" initiale fondée par un groupe d'émigrants en 1837; deux clarinettes, une trompette, un ténor, un bombardon et un tuba basse constituent le groupe qui se produit dans les bals, les carnavals, différentes fêtes de la région.

22h30 Barner Tanzmusig
Suzanne Jaberg : violon, accordéon schwyzois
Esther Müller- Jaber : accordéon schwyzois, cuillères
Christophe Kuhn : accordéon scwyzois, clarinette, basse
Thomas Keller : cistre, bûche de sorcières, basse, harmonica
A côté du violon, de la contrebasse, de la clarinette et de l'accordéon schwyzois, cet ensemble utilise aussi les cuillères comme instrument de rythme, l'harmonica joué dans le Valais et à Fribourg depuis plus de 150 ans ainsi que deux instruments à cordes moins courants, le cistre du Toggenbourg (proche de la mandoline) et "la bûche de la sorcière" (ressemblant à l'épinette des Vosges et de Hongrie), instrument traditionnel du canton de Berne depuis plus de deux siècles.
Des compositions vigoureuses "rudes", parfois mélancoliques d'Anton Betschart au rythme entraînant d'un fox-trot ou d'une valse bernoise, un style et un répertoire original.

23h00 Streichmusik Alder- Musique instrumentale d'Appenzell
Ueli Aider : violon.
Hansueli Aider : violon.
Arthur Alder : violoncelle.
Erwin Alder : contrebasse.
Emil Zimmermann : hackbrett.
Troisième génération de la légendaire Streichmusik (ensemble de cordes) qui vient de fêter son centenaire, ces musiciens perpétuent avec un répertoire considérablement élargi le désir initial du groupe de jeunes paysans des Rhodes Extérieure appenzelloises, d'interpréter les mélodies traditionnelles de la région;
Leur réputation, maintenant internationale, les conduit en tournée dans le monde entier.
Cette formation jouera avec le Schotze Chorli, reconnu comme le meilleur ensemble de polyphonies vocales d'Appenzell et qui chante le Zaüerli.
Celui-ci, probablement un des types de jodel les plus appréciés se caractérise par des voix relativement graves et peu tendues, un tempo lent et un rythme libre, ce qui le différencie du jodel de Suisse Centrale.

Et Schotze Chorli Zaüerli Jodel de Stein (Appenzell)
Hansueli Wälte : 1er ténor.
Alfred Wälte : 2e ténor.
Ernst Meier : 2e ténor.
Hans Frischknecht : 1ère basse
Bruno Aicher : 2e basse.
Walter Fuchs : 2e basse.

23h45 Les Silvesterlause D'Urnasch - La Porte de l'Année -
Un film de Jean-François Rohrbasser et Laurent Aubert (1986, 25' couleur)
Chaque hiver, le village protestant d'Urnasch est le lieu d'une spectaculaire mascarade. Des hordes de personnages déguisés et masqués déferlent dans la Vallée pour saluer en musique l'ouverture de la "Porte de l'Année".

0h15 Musique et chants populaires du Tessin
Roberto Maggini : voix, guitare.
Pietro Bianchi : voix, violon, accordéon vielle à roue.
Le répertoire du duo Roberto Maggini et Pietro Bianchi est le fruit d'une recherche sur le chant et la danse populaires du Tessin, effectuée en deux axes fondamentaux : d'une part dans le cadre familial, selon le mode normal de transmission de la tradition orale ; d'autre part dans un cercle plus large, auprès d'informateurs provenant des diverses vallées tessinoises. Loin des clichés faciles des auteurs de musique folklorique, les chants interprétés par le duo expriment la juste férocité et la douceur des vieilles danses, sans pour autant glorifier un paradis perdu ; ils évoquent aussi la douceur de l'amour ou la malice d'un texte à double sens, peut-être tiré du répertoire de bistrot.

0h45 Duo de Hackbrett du Haut Valais
Edmund Volken: hackbrett.
Amadé Salzmann: hackbrett.
Etymologiquement "planche à hacher", le hackbrett, en français appelé "tympanon" est d'origine orientale. Il existe encore dans certains pays arabes sous le nom de "santur".
Après avoir existé dans la plus grande partie de la Suisse Allemande, il n'a subsisté que dans trois cantons (Appenzell, Saint Gall et le Valais).

1h15 Pause
1h45 Barner Tanzmusig Bernoise
2h30 Streichmusik Alder et Schotze Chorli d'Appenzell
3h15 Pause
3h45 Duo de Hackbrett du Haut Valais
4h00 Musique et chants populaires du Tessin
4h30 Bandella di Tremona du Tessin

Origine géographique

Suisse

Mots-clés

Date du copyright

1987

Cote MCM

MCM_1987_CH_S1

Ressources liées