Ressource précédente
Ressource suivante

Islande. Schola Cantorum de Reykjavik. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Islande. Schola Cantorum de Reykjavik. Spectacle

Date

2004-10-05

Date de fin

2004-10-09

Artistes principaux

Direction musicale

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

5, 8 et 9 octobre 2004
Schola Cantorum de Reykjavik. Dans le cadre du Festival d'Ile de France. Concert.

Eglise de Saint-Sulpice-de Favieres, 9 octobre 2004
Programme:
Elfa Margrét Ingvadottir, soprano
Dadi Kolbeinsson, hautbois
Hördur Áskelsson, direction
Atli Heimir Sveinsson (1938), Litanie à la Vierge Marie (création mondiale)
Bara Grimsdottir (1960), Poème à Marie
Arvo Pärt (1935), Sept Magnificat, antiphones
Jon Leifs (1899-1968), Requiem
John A. Speight (1945), Sam's Mass, sur des poèmes de William Blake

Schola Cantorum de Reykjavik est un choeur fondé en 1996 par Hördur Áskelsson. Composé de dix-huit chanteurs, il s'est rapidement imposé comme l'une des formations majeures d'Islande. Initialement rattachée à l'Eglise Hallgrim, à Reykjavik, la chorale donne régulièrement des concerts indépendants et participe à des événements de plus grande envergure en Islande et à l'étranger. Son répertoire s'étend de la musique de la Renaissance aux pages contemporaines, en passant par le baroque.
Jon Leifs est désormais reconnu comme l'un des compositeurs les plus importants de la musique islandaise au XXe siècle. Sa contribution la plus importante à la musique islandaise fut sa tentative d'intégrer des éléments de la musique folklorique dans la tradition occidentale à laquelle il avait été formé. Le Requiem opus 33 ici présenté est ainsi composé sur des thèmes folkloriques et traditionnels islandais.
Natif de Reykjavik, Atli Heimir Sveinsson étudia, entre autres, la composition avec Bernd Alois Zimmermann. Assidu de l'Ecole de Darmstadt, il a été très proche d'Oliver Messiaen, Pierre Boulez, Györgi Ligety, Bruno Maderna' Il a aussi travaillé avec Stockhausen. En 1976, il a reçu le prix de Musique du Conseil Nordique. Atli Heimir Sveinsson vit et enseigne désormais la musique en Islande.
Elève du compositeur Louis Andriessen, Bara Grimsdottir s'est très vite intéressée au patrimoine folklorique de son pays et elle a tenté d'intégrer ses racines musicales aux nombreuses pièces sacrées qu'elle a composées, comme cette Maria Drottins Lilja.
Après avoir étudié la composition avec Heino Eller, l'Estonien Arvo Pärt travailla à la radio en tant qu'ingénieur du son jusqu'en 1967. Durant ces années, Pärt écrivit en utilisant des techniques de son époque : dodécaphonisme, sérialisme' Ces incursions dans le sérialisme laissèrent Pärt insatisfait et après une longue période de silence, le compositeur se consacra à l'étude de la monodie grégorienne et des débuts de la polyphonie. Il s'agissait pour Pärt, d'une "tentative pour reconstituer un art qui s'inscrit à la fois dans le passé et le futur". De cette période date le succès international de sa musique : l'ensemble de ses créations, vocales ou instrumentales, révèle un lien ténu avec la spiritualité.
Né en Angleterre en 1945, John A. Speight vit en Islande depuis 1972. I l était président de l'Association des Compositeurs Islandais de 1992 à 1995 et en même temps président du Conseil de la Musique d'Islande et du Conseil des Compositeurs Nordiques. Son Oratorio de Noël a reçu en 2003 le Prix de la musique islandaise pour la meilleure composition.

La Chorale Schola Cantorum se produira également à l'Eglise Saint-Sulpice, (Paris)
avec:
Elfa Margrét Ingvadottir, soprano
Dadi Kolbeinsson, hautbois
Sigrun Hjalmtysdottir, soprano
Sverrir Gudjonsson, contre-ténor
Inga Ros Ingolfsdottir, violoncelle
Eggert Palsson, percussions
Björn Steinar Solbergsson, orgue
Hördur Áskelsson, direction
Eglise Saint-Sulpice de Paris, 8 octobre 2004

Programme:
Accorde-moi que ma langue natale (traditionnel)
Thorkell Sigurbjörnsson (1938), Choral Hear, Heaven's creator
Bara Grimsdottir (1960), Poème à Marie
Atli Heimir Sveinsson (1938), Poème à Marie (texte de Halldor Laxness)
Hjalmar H. Ragnarsson (1952), Ave Maria
John A. Speight (1945), Sam's Mass
Jon Nordal (1926), Matins de Printemps

Matins de Printemps de Jon Nordal a été créé en 1993 pour le festival d'été à Skalholt, ancien site religieux en Islande. Le texte reprend des extraits de la messe en latin ainsi que Le Cerf du Soleil, poème de Matthías Johannessen, qui s'inspire du Chant du Soleil, un des plus anciens poèmes religieux islandais datant du XIIIe siècle.

Eglise Saint-Louis des Invalides, 5 octobre 2004
Musiques d'orgue du Nord par Hördur Áskelsson
Fondateur et chef des choeurs de la chorale Schola Cantorum de Reykjavík, Hördur Áskelsson, né en 1953, étudie au Conservatoire de Musique de Reykjavik, et poursuit sa formation spécialisée sur la musique sacrée au Conservatoire de Düsseldorf jusqu'en 1981. En 1982, il est nommé organiste à l'Eglise de Hallgrím à Reykjavík, où il fonde le choeur Motet. Il est également le fondateur du Festival des Arts Sacrés, qui se tient tous les deux ans à Reykjavik.
En tant qu'organiste, Hördur Áskelsson a reçu en 2002 le Prix Islandais de Musique pour la meilleure performance classique. La même année, il a été désigné "Artiste de l'Année de la Ville de Reykjavík".
Programme:
Thorkell Sigurbjörnsson, Toccata I, II et III (Dédié à Hördur Áskelsson, composé pour l'inauguration de l'orgue Klais, à l'église Hallgrimskirkja en 1992.)
John A. Speight, Pax (2003) (Dédié à Hördur Áskelsson)
Pall Isolfsson, Prière à Marie
Kjell Mörk Karlsen, Sinfoniae Archtandrie (1993) (Dédié à Hördur Áskelsson) 1.Tvisöngur (basé sur un ancien organum islandais)
2. Gymel (basé sur un ancien style de chant norvégien)
3. Scherzo
4. Lilja-morceau (mélodie islandaise du Moyen Âge)
Jón Nordal, Toccata (1985) (In memoriam Pall Isolfsson).

Origine géographique

Islande

Mots-clés

Date du copyright

2004

Cote MCM

MCM_2004_IS_S9

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Saison 2004 2004