Ressource précédente
Ressource suivante

Islande. Ensemble Intercontemporain au Centre Pompidou. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Islande. Ensemble Intercontemporain au Centre Pompidou. Spectacle

Date

2004-10-03

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

3 octobre 2004
Ensemble Intercontemporain au Centre Pompidou

Solistes de l'ensemble Intercontemporain :
Sophie Cherrier, flûte
Didier Pateau, hautbois
André Troutter, clarinette
Jens McManama, cor
Paul Riveaux, basson

Programme:
Sunleif Rasmussen (Iles Féroé), Cantus Borealis
Kjartan Ólafsson (Islande), Meditation N°2
Haukur Tómasson (Islande), Attempted unification
Finnur Torfi Stefánsson (Islande), Chacona

Formé par Pierre Boulez en 1976, l'Ensemble Intercontemporain réunit 31 solistes partageant une même passion pour la musique du XXe siècle à aujourd'hui. Constitués en groupe permanent, ils participent aux missions de diffusion, de transmission et de création de l'Ensemble. Chaque année, l'Ensemble commande et joue de nouvelles oeuvres, qui viennent enrichir son répertoire et s'ajoutent à de nombreux chefs-d'oeuvre du XXe siècle.

L'oeuvre de Sunleif Rasmussen, né en 1961, comprend principalement des pièces pour choeur, pour différents ensembles et pour orchestre, dont la plus importante à ce jour est la Symphonie n°1 : Oceanic Days (1995- 1997), oeuvre pour laquelle il a reçu le Prix musical du Conseil du Nord (2002). Également actif dans le domaine électroacoustique, l'univers musical de Rasmussen est empreint des îles Féroé où il est né.

Kjartan Ólafsson a étudié le piano et le solfège à l'École de musique de Kópavogur, puis à l'École de musique de Reykjavik, où il a obtenu un diplôme de composition. Il s'est ensuite spécialisé dans la composition électronique et la technique électronique avec Ton Bryunel au Conservatoire d'Utrecht, puis a continué ses études sur la composition et la musique d'ordinateur en Finlande. Kjartan Ólafsson a été professeur de musique et a donné de nombreuses conférences sur la musique électronique, la musique d'ordinateur et les enjeux techniques qui en découlent, notamment sur les systèmes de programmation algorythmique.

Haukur Tómasson a étudié la composition à Reykjavik, à Cologne, à Amsterdam et à San Diego, Californie. La musique de Haukur Tómasson est majoritairement composée pour des ensembles de musique de chambre ou des orchestres. Sa musique a notamment représenté l'Islande à la Biennale scandinave de Montréal, en 1997. Son concerto pour flûte et orchestre, interprété par Áshildur Haraldsdóttir et l'Orchestre symphonique d'Islande, dirigé par Diego Masson, a été acclamé par les critiques. La composition Le 4e chant de Gudrun, créée avec Lucy Bailey, Louise Beck et Peter Laugesen, est l'oeuvre la plus importante de l'auteur. Mêlant musique et théâtre, elle a été jouée 24 fois, pour le bonheur du public, durant les festivités autour de Copenhague Ville Européenne de la Culture en 1996.
Haukur Tómasson a reçu de nombreux prix dont le Prix Nordique de Musique 2004 qui lui a été décerné pour son opéra Le 4e chant de Gudrun.

Finnur Torfi Stefánsson, diplômé de l'École de musique de Reykjavik a continué ses études sur la composition à l'Université de Californie à Los Angeles, puis à San Diego avec Brian Ferneyhough et Roger Reynolds. Les compositions de Finnur Torfi Stefánsson comprennent sept oeuvres pour orchestre, un opéra Le tibia et le coquillage, et trois concertos pour orchestre et instruments solos. Il a écrit plusieurs pièces de musique de chambre, dont des quartets pour cordes, pour vents, des oeuvres pour piano solo, de la musique chorale et des chants pour solistes. Le poème symphonique De Amore a été sélectionné pour la compétition Masterprize en 2001.

Centre Pompidou. Place Georges Pompidou, 75191 Paris cedex.

Origine géographique

Islande

Mots-clés

Date du copyright

2004

Cote MCM

MCM_2004_IS_S7

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Saison 2004 2004