Ressource précédente
Ressource suivante

Islande. Les sagas islandaises à La Rochelle en 2004. Exposition

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Islande. Les sagas islandaises à La Rochelle en 2004. Exposition

Date

2004-09-24

Date de fin

2004-10-13

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Exposition

Description de la pratique

24 Septembre- 13 Octobre 2004
Les sagas islandaises à La Rochelle en 2004
Médiathèque Michel Crépeau Rencontres et exposition

A l'occasion de la quinzaine islandaise, La Rochelle accueillera une série de manifestations consacrées à la littérature islandaise, et notamment aux Sagas, récits légendaires du Moyen Âge scandinave. Ces manifestations s'inscrivent dans le programme inaugural du Centre Intermondes. Elles sont le fruit d'un partenariat entre le Centre Intermondes, la Maison des Cultures du Monde, la Médiathèque Michel Crépeau, l'association Larochellivre et l'association La Rochelle / Pays nordiques.

Les Vikings : barbares ou chevaliers du Nord ? Rencontre avec Torfi Tuliníus Vendredi 1er octobre à 18 heures Professeur de littérature française et médiévale à l'Université d'Islande et Directeur du Centre pour les humanités de l'Université d'Islande, Torfi Tuliníus abordera les relations littéraires entre la France et l'Islande à l'époque médiévale, illustrées notamment par la Saga de Hrólfr, fils de Gautrek. « Une bonne partie de ce que nous pensons savoir sur le phénomène viking nous vient de la littérature médiévale islandaise, celle des sagas. Or celles-ci ont été composées quelques siècles après la fin de la période viking. Dans ma conférence, je vais parler de la genèse de la littérature médiévale islandaise au XIIe siècle et de l'influence de la littérature française sur celle-ci, notamment des traductions dès le XIIIe siècle des romans de Chrétien de Troyes et d'oeuvres telles que le Roman de Tristan, le Chevalier au lion et la Chanson de Roland. À partir de l'exemple de la Saga de Hrólfr, fils de Gautrek, je montrerai que l'image du viking, telle qu'elle nous est donnée par les sagas, est quand même fortement influencée par la mentalité chevaleresque née en France mais largement partagée par les autres Européens à partir du XIIe siècle, y compris par les Islandais ». Torfi Tuliníus Cette rencontre sera précédée d'une lecture d'un extrait de la Saga de Hrólfr, fils de Gautrek par un comédien.

L'influence des sagas islandaises sur la littérature contemporaine Rencontre avec l'écrivain Pétur Gunnarsson Samedi 2 octobre à 15 heures « Bien sûr, il serait tentant de ranger les sagas islandaises parmi ces oeuvres qui constituent le bagage culturel commun, sinon de l'humanité, au moins de l'Europe. Des oeuvres comme celles de Homère, Dante, Shakespeare' Mais soyons sérieux, la littérature médiévale islandaise a généralement été connue seulement de quelques privilégiés, dû au fait du petit nombre d'Islandais qui, la plupart du temps, n'ont guère dépassé les 50 000 individus, bien qu'actuellement ils se préparent à atteindre le nombre faramineux de 300 000 âmes ! Il faut aussi compter avec l'isolement du pays. Jusqu'au XIXe siècle, quelques mois étaient nécessaires pour aborder les côtes islandaises, alors qu'aujourd'hui le voyage Paris-Reykjavik s'exécute en 3 heures et 15 minutes ! Mais qu'en est-il des Islandais eux-mêmes, comment ont-ils vécu leur rapport avec les sagas et quelle peut être l'influence de celles-ci sur la littérature contemporaine ? Voilà les quelques questions dont j'aimerai parler dans ma causerie » Pétur Gunnarsson

Manuscrits islandais du Moyen Âge Exposition du 24 septembre au 13 octobre Le plus grand héritage culturel de l'histoire d'Islande est, sans doute, les manuscrits. La littérature religieuse en langue latine est apparue en Islande en l'an 1000 avec l'adoption du christianisme. Rapidement les islandais ont commencé à écrire dans leur propre langue. Une littérature florissante est ainsi née à l'époque médiévale, dont les oeuvres les plus connues sont les Sagas islandaises et les poèmes de l'Edda. Parmi les premiers ouvrages rédigés en langue islandaise figuraient également des livres d'histoire et des recueils de lois. Les autorités religieuses utilisaient la langue islandaise pour leurs cérémonies. De nombreux ouvrages étaient illustrés, principalement ceux rédigés au XIVe siècle, âge d'or de la production de livres en Islande. Après la peste noire de 1402 et 1403, la production de livres chuta considérablement. À la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, l'islandais Árni Magnússon qui travaillait comme professeur à l'Université de Copenhague commença à collectionner les manuscrits. L'Islande se réintéressera alors à sa littérature médiévale. De nombreux manuscrits furent copiés, mais la plupart ont disparu aujourd'hui. Les manuscrits rassemblés par Árni Magnússon sont aujourd'hui préservés dans les instituts Árni Magnússon de Reykjavik et de Copenhague. Ces instituts sont affiliés aux Universités d'Islande et de Copenhague

MÉDIATHÈQUE MICHEL CRÉPEAU Avenue Michel Crépeau 17000 La Rochelle

Origine géographique

Islande

Mots-clés

Date (année)

2004

Cote MCM

MCM_2004_IS_E3