Ressource précédente
Ressource suivante

Europe. Klezmer Chidesch. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Europe. Klezmer Chidesch. Spectacle

Date

2005-04-05

Date de fin

2005-04-06

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

5 et 6 avril 2005 à 20h30
Jossif Gofenberg, accordéon et chant
Igor Sverdlov, clarinette
Boris Lichtmann, contrebasse
Mark Szmelkin, cymbales et percussions

La musique Klezmer a été jouée en Europe centrale et orientale jusqu'à la veille du XXe siècle par des musiciens juifs itinérants. Les régimes hitlériens et staliniens ont ensuite occulté l'expression de ce genre musical. Après la guerre, des musiciens et chanteurs ont fondé un "nouveau" klezmer traditionnel.
Le Klezmer est une musique de fête, de rencontres, de contrastes.
Traditionnellement exécuté à l'occasion des mariages et de la fête de Pourim, il se joue aujourd'hui en dehors de tout contexte rituel, gagnant ainsi en popularité. Le Klezmer s'apparente à la tradition juive de l'oralité, celle des conteurs yiddish qui racontaient des histoires mélancoliques et joyeuses, sereines et nostalgiques à la fois. Les musiciens de Klezmer, souvent accompagnés de ménestrels locaux (hongrois, russes, moldaves, ukrainiens, galiciens) ainsi que de musiciens tsiganes, diffusaient leur musique à chaque étape de leur voyage. Le genre a su rester vivant en maintenant son essence originelle tout en s'enrichissant des cultures des pays d'adoption.
Le Klezmer Chidesch ou magie Klezmer jouit d'une grande notoriété.
Ses quatre membres ont une parfaite maîtrise du genre d'origine. Jossif Gofenberg, chanteur et accordéoniste, est le directeur du centre culturel Klezmer de Berlin. Il a remporté le prix du Festival Klezmer en Israël en 1992. Igor Sverdlov, clarinettiste
et professeur de clarinette, est le leader du Klezmer Brass Band "Ever Tov". Boris Lichtmann, contrebassiste, est à la tête d'un groupe de violoncellistes, "Ja-Ka-Svha". Enfin, le percussionniste, Mark Szmelkin, possède une maîtrise inégalable de son instrument.
Les quatre artistes conjuguent des éléments classiques et des rythmes de jazz. Ils accordent également une large place à l'improvisation, s'inspirant de mélodies hassidiques et de chansons populaires juives. Leur contribution à la renaissance du genre est incontestable.

Programme :
1) Shpiel zsche mir...
2) Der Neuer Sher
3) Sammys Freylachs
4) Bei mir bist...
5) Kinderjorn
6) Kuzine
7) Arabik Dance
8) Blessing nigun
9) Moldauische Rhapsodie
10) Dona, Dona
11) The happy Nigun
12) Walzer poppury
13) Mir Zayhen ale brider
14) Der Hayser bulgar
15) Odessa
16) Fiddler on the roof

DONA, DONA
OjfhForel ligta Kelbl
ligt gebundn mit a schtrikhojch
in Himl fligaFojgl,
fligt un drejt sich hin un ts'rik.
Lacht der Wind in Korn
lacht un lacht un lacht
-lacht er op a Tog
a gantsn un a halbe Nacht.
Donaj, donaj, donaj, donaj
donaj, donaj, donaj, donaj
Donaj, donaj, donaj, donaj
donaj, donaj, donaj, daj.
Schrejt dos Kelbl, sogt der Pojer:
"Wer - sshe hejst dich sajn a Fojgl,
wolst gekent doch sajn a Schwalb!"
Bidne Kelblech tut men bindn,
un men schlept sej un men schecht.
Wer's hot Fligl, flit arojf tsu,
is bei kejnem nischt kejn Knecht.

TUMBALALAIKA
Schtejt a Bocher, schtejt un tracht,
Tracht un tracht a ganze Nacht:
Wemen zu nejmen un nit varschejmen
Wemen zu nejmen un nit varschejmen
Tumbala, tumbala, turn balalaika
Tumbala, tumbala, tumbalalaika
Tumbalalaika sphpil, balalayke, tumbalalaika
Tumbalalaika, frjlich soil sain.
"Mejdl, Mejdl'ch well baj dir fregn,
Wos ken waksn, waksn on Rejgn?
Wos ken brennen, un nit ojfheren?
Wos ken benken, wejnen on Trenen?"
"Narrischer Bocher, wos darfstu fregen:
A Schtejn ken waksn, waksn on Rejgn!
Libe ken brennen un nit ojfheren!
A Harts ken benken, wejnen on Trenen!"

Origine géographique

Europe

Mots-clés

Date du copyright

2005

Cote MCM

MCM_2005_EUR_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
9e Festival de l'Imaginaire 2005