Ressource précédente
Ressource suivante

Kurdistan iranien. Les maqâm rituels des Yarsan. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Kurdistan iranien. Les maqâm rituels des Yarsan. Spectacle

Date

2004-06-27

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Dimanche 27 juin 2004
Ali Akbar Moradi, chant et luth tanbûr
Yarmorad Moradi, chant
Kayoumars Khaled Poor, chant

Ce concert est consacré aux maqâm rituels des Yarsan, un culte kurde qui naquit au XIe siècle dans les provinces du Kermanshah et du Lorestan et connut au XIVe. siècle un essor sans précédent sous l'impulsion de Soltan Sahak.
Le yarsanisme, dont les adeptes sont également appelés Ahl-e Haqq (les gens de la Vérité), se fonde sur les anciennes religions indo-iraniennes comme le culte de Mithra et le mazdéisme auxquels se mêlent des éléments du judaïsme, du christianisme et de l'islam.
Les piliers de ce culte mystique sont les sept incarnations (théophanies) d'une divinité primordiale, le culte des anges et la métempsychose. L'âme humaine transmigre 1000 fois au cours d'un cycle de 50.000 ans qui s'achève par une réincarnation éternelle le jour du Jugement dernier. Chacune de ces réincarnations est considérée comme une illumination de l'âme sur son chemin vers la perfection.
Initiés par un maître spirituel, les fidèles, hommes et femmes, se retrouvent au cours d'une assemblée rituelle, le jam. Au son du luth tanbûr et des chants, ils unissent leurs pensées pour ne plus former qu'un seul être mystique.
Ces litanies ou maqâm, tantôt libres tantôt rythmées, où la voix légèrement rauque se brise en inflexions et huchements subtils, célèbrent les louanges des grandes figures du culte yarsan, théophanies de la divinité pour certaines, avatars des anges qui la secondent pour les autres. Elles sont accompagnées par un instrument éminemment sacré, le luth à manche long tanbûr dont l'ancienneté est attestée par les bas-reliefs de Suse.
Le tanbur kurde mesure environ un mètre. Il est confectionné dans du bois de merisier, sa caisse est piriforme, le manche comprend treize frettes et supporte deux cordes de métal qui sont jouées avec tous les doigts. En raison de son caractère sacré, le tanbur est traité avec respect et confère au musicien-chanteur un statut privilégié au sein de la communauté.
La musique kurde s'inscrit dans un contexte géoculturel (arabe, turc et persan) qui privilégie la musique modale. Mais contrairement aux Arabes et aux Persans qui considèrent le maqam comme un système modal et une forme musicale, les Kurdes utilisent ce terme pour désigner des mélodies-types auxquelles sont associés des états émotionnels bien différenciés.
Les maqam kurdes se répartissent en trois catégories :
' les maqam de kalam ('parole') aux rythmes amples sont joués à la fin de la cérémonie de jam. Il en reste aujourd'hui 55, chantés sur des poèmes composés par les maîtres et saints yarsan.
' les maqam majlessi ('de réunion'), sans rythme imposé, servent au récit long et plus particulièrement au répertoire épique.
' les maqam majazi ('autorisés' aux non-initiés), expriment les joies terrestres et les feux de l'amour et peuvent accompagner la danse. Ils sortent du cadre rituel.
Les textes sont des rappels du pacte contracté avec la divinité et des louanges des maîtres et des saints yarsan, notamment l'imam Ali, Shah Khoshin (fondateur du culte au XIe siècle), Soltan Sahak et ses compagnons.
Le style peut être héroïque :

"Telle une massue, Ali Qalandar brandira sa tête tranchée
Pour venir au secours des opprimés."

dévotionnel :

"Le grand maître de notre communauté est Soltan Sahak [4e théophanie]
Qui est l'âme et l'esprit d'Ali [l'imam Ali, 2e théophanie]
Pir Benyamin est son compagnon et son maître."

"Ô Ali, maître des compagnons,
Conduis-nous sur les traces de Pir Benyamin,
Sur la voie de Yarsan, sur le chemin de l'amitié et de la fraternité."

ou inspiré par la poésie lyrique tant prisée dans le monde arabo-musulman et dans laquelle la figure de la bien-aimée représente une des incarnations de la divinité :

"Tel le papillon qui tourne autour de la bougie
Mon âme court après la bien-aimée.
Si les sans-coeurs t'en font reproche, ne crains rien
Et ne te laisse pas rebuter par la froideur et l'indifférence du monde."


Né en 1957 à Guran, dans la province de Kermanshah à l'ouest de l'Iran, Ali Akbar Moradi est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands joueurs de tanbûr kurdes d'Iran. Encouragé par son grand-père et son père, il commence son apprentissage du tanbûr à l'âge de sept ans et reçoit l'enseignement de plusieurs maîtres qui lui enseignent non seulement la maîtrise de l'instrument mais aussi le répertoire des maqam kurdes. Après un premier récital à l'âge de 14 ans, il opte définitivement pour la carrière de musicien. Sa notoriété s'affirme à partir de 1981 grâce à sa collaboration avec le célèbre chanteur Shahram Nazeri, qui l'emmène en tournée en Europe, au Canada et aux Etats-Unis. À partir de 1992, il entame un travail de collecte des anciens maqâm profanes et religieux et commence à s'inquiéter de leur préservation. Fidèle à l'esprit mystique qui anime les kalam, les paroles sacrées, il convainc en 2002 les autorités spirituelles yarsan de Guran de le laisser enregistrer et publier un répertoire qui était jusque là réservé au seuls initiés, craignant qu'il soit un jour dévoilé par des musiciens peu respectueux de l'esprit et de la forme de cette musique et décide de consacrer les revenus de cette publication à la création d'une école de tanbûr kurde. En 2003, paraît donc dans la collection INEDIT/Maison des Cultures du Monde un coffret de 4 CD comprenant les 72 principaux maqâm rituels du culte yarsan. Une interprétation exemplaire, au style intimiste et émouvant qui évoque l'ambiance recueillie des assemblées mystiques. Salué par la critique, ce disque est récompensé par un Coup de coeur de l'Académie du disque Charles Cros.
Pierre Bois

Ali Akbar Moradi, Odes mystiques et musique profane, 1 CD INEDIT W 260103.
Les Maqâm rituels des Yarsan, Ali Akbar Moradi, 4 CD INEDIT W 260110.

Contributeurs

Origine géographique

Iran
Kurdistan

Mots-clés

Date du copyright

2004

Cote MCM

MCM_2004_IR_S2

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Saison 2004 2004