Ressource précédente
Ressource suivante

Japon - Mexique. YoGaMoi, solo pour une actrice-danseuse. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Japon - Mexique. YoGaMoi, solo pour une actrice-danseuse. Spectacle

Sous-titre

Une création de et avec Irene Akiko Iida

Date

2006-03-09

Date de fin

2006-03-10

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Danse

Description de la pratique

9-10 mars 2006

YoGaMoi, un voyage de l'obscurité vers la lumière
Une création de et avec Irene Akiko Iida
Claudio Valdés Kuri, conseil en création et à la mise en scène
Diego Pinon, conseil en mouvement
Gilberto Soberanes, production
Fabrina Melón, coordination
Matías Gorlero, création des lumières
Carlos Cortés, musique et bande son
Irene Akiko Iida, costumes
Elisa Kato et Chiyoko Iida, réalisation des costumes
Manuel Carrasco, assistant son
Felipe Lara, réalisation du masque
Mario Krishner, photos et vidéo
Sachiko Iida, design graphique
Irène Akiko Iida remercie Chérif Khaznadar, Toshiaki Iida, Kenji Yoshida, Jean-François Doussin, Sayo Hirota, Yutaka Hoshina, Jarmila Dostalova, José López Guido, Igor Lozada, Maria Elena Alejandre, Arturo Tames, Kanji Iida.
Le Festival de l'Imaginaire remercie Claudio Valdés Kuri, Fabrina Melón, Teatro de Ciertos Habitantes.
Irene Akiko Iida est née à Mexico de parents japonais. Après avoir achevé ses études au lycée, elle quitte le Mexique pour Osaka, au Japon, où elle entre à l'École de Takarazuka (Takarazuka Ongaku Gakko). Le Takarazuka, qui est une forme de théâtre très populaire, met en scène exclusivement des femmes qui dansent, chantent et jouent les rôles féminins et masculins. En 1981, sa formation achevée, elle participe comme actrice à la compagnie de Takarazuka, sous le nom d'Irene Sachikaze. En 1987, tout en continuant ses activités théâtrales, elle entre à l'École Hanayagi de danses japonaises traditionnelles, une institution centenaire extrêmement réputée, pour approfondir sa connaissance de la culture japonaise et se spécialiser dans la danse Kabuki. Suivant les conseils de Rokuharu Hanayagi, elle prend le nom d'Irene Hanayagi.
En 1997, pour commémorer le centenaire de la migration japonaise au Mexique, Irene Akiko Iida monte dans son pays natal une représentation musicale : Juan, el Momotaro, dont elle est à la fois la co-auteure, la directrice, la chorégraphe et la productrice. Elle a créé, depuis, aussi bien des pièces de théâtre que des spectacles musicaux. À l'occasion du Festival de l'Imaginaire de 2004, Irene Akiko Idia avait interprété le rôle du benshi, narrateur japonais traditionnel, pour accompagner un film essentiel du cinéma muet mexicain : El Automovil Gris, d'Enrique Rosas. Le spectacle, conçu et mis en scène par Claudio Valdés Kuri, avait été l'occasion d'une rencontre inédite et saisissante entre les deux univers culturels. Saisi par son interprétation Chérif Khaznadar lui demande alors de songer à un "one woman show". Elle accepte cette invitation et la voilà ainsi revenue à Paris avec cette création sur la notion d'identité. Le titre, YoGaMoi fait en effet référence au sujet dans les trois langues : espagnole, japonaise et française.
La performance explorera ces trois cultures à travers toutes les techniques du corps dont s'est imbibée Irene Akiko Iida au cours de sa carrière. Elle décide d'entreprendre un voyage périlleux à la recherche de ses divers moi, avec pour tout bagage les expériences accumulées au fil des ans. Son voyage se transforme en une véritable mise en abyme, un croisement de milliers d'autres trajectoires. Elle rencontre d'innombrables miroirs de son intérieur, reflétant jusqu'à l'infini ses caractéristiques les plus intimes et les plus négatives, ses affinités ou ses rejets. Dans son souvenir, les visages à la fois ordinaires et expressifs des anciennes estampes Ukiyoe se fondent les uns dans les autres et elle s'imagine elle-même se transformer insensiblement en homme, en femme, en vieil homme, en adolescent, en enfant, en monstre. Le masque tombe révélant la partie obscure et cachée du moi ; elle est tour à tour le trompeur et le trompé.
C'est alors qu'elle comprend le sens de cette phrase : Il y a cinq ans tu étais peut-être ce qu'il est lui aujourd'hui, et je serai moi peut-être demain ce que tu es toi aujourd'hui.

Synopsis : Solo pour actrice dansante, un voyage de l'obscurité vers la lumière

1e mouvement :
Danse : « L'obscurité de l'obscurité ». Un être perdu dans l'obscurité

2e mouvement :
Un voyage dans le métro : Les miroirs du métro. La rencontre de moi en toi et de toi en moi.

3e mouvement :
Danse : Filets de lumière. Un être en marche vers la lumière

Composition

Chorégraphie

Mise en scène

Origine géographique

Japon
Mexique

Mots-clés

Cote MCM

MCM_2006_JP_S1

Date du copyright

2006

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Japon - Mexique. YoGaMoi, solo pour une actrice-danseuse, Irene Akiko Iida. Photos Japon 2006-03-09 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
10e Festival de l'Imaginaire 2006