Ressource précédente
Ressource suivante

Mali. Le pouvoir de pacification des forgerons en pays Dogon. Conférence

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Mali. Le pouvoir de pacification des forgerons en pays Dogon. Conférence

Date

2006-10-18

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Conférence

Description de la pratique

18 octobre 2006

Dans l'ensemble du pays Dogon, les forgerons sont reconnus comme ayant un pouvoir de pacification des conflits. La légitimité et l'efficience de ce pouvoir reposent sur un principe d'exclusion des échanges matrimoniaux et sur une indistinction des biens propres composant une alliance liant ces artisans du fer aux agriculteurs.
Si les forgerons peuvent être définis comme des personnes travaillant le fer, cette précision n'est pas suffisante pour appréhender pleinement leurs identités. Les forgerons ne sont pas simplement un groupe d'artisans, ils constituent également une caste par le principe d'endogamie constituant leur groupe . Ainsi, on ne devient pas forgeron par le travail mais bien par la naissance. Cette endogamie permet de comprendre, en partie, la légitimité de l'intervention des forgerons. En effet, le pays dogon est composé majoritairement de paysages sociaux ruraux. De fait, les relations sociales possèdent systématiquement un dénominateur commun, la parenté. Dès lors, si un conflit s'aggrave, autrement dit quand les groupes en opposition augmentent, le partage de l'identité lignagère rend toute tentative de pacification suspecte. Même un chef de village pourra toujours par la filiation être accusé d'être partie prenante. L'endogamie préserve donc les forgerons de ce type d'accusation et leur confère une certaine neutralité. Toutefois, cette seule caractéristique n'est pas suffisante car in fine l'impartialité se définit principalement par la non imbrication des intérêts du tiers intervenant avec ceux des parties en conflit. Cette distinction des intérêts de chacun va être autorisée par le second principe composant cette alliance, l'échange direct entre le forgeron et ses alliés.
L'extériorité aux lignages induit pour les forgerons une extériorité à la terre. Ils ne possèdent pas de terres et donc ne cultivent pas. Cette exclusion constitue l'échange spécifique autour du travail de forge. En effet, le forgeron ne vend pas les outils qu'il fabrique, il les donne. En échange, les agriculteurs fournissent du mil au forgeron. Cet échange don ' contre-don implique donc une indistinction des biens propres (outils contre mil) définissant l'impartialité de l'intervention du forgeron. D'une part, le forgeron a donné ses outils de manière indistincte à tous ses alliés et d'autre part ces derniers lui ont remis de manière égale du mil. De fait, le forgeron ne peut pas être accusé, par un échange différencié, de privilégier l'un ou l'autre des agriculteurs en conflit.
L'alliance se définit donc par ces deux principes (extériorité au lignage et indistinction des biens propres) constituant la légitimité de l'intervention du forgeron. Tendant à négocier l'entente, cherchant à ramener les belligérants du risque de la rupture à un éventuel retour à l'échange, le forgeron, de par cet objectif, ne peut imposer la réconciliation. Il la négocie en exerçant une emprise morale conférée par l'alliance. Il intervient en demandant à ce que les acteurs se pardonnent en son nom. Refuser une telle demande conduirait à s'endetter auprès du forgeron et par là même à déséquilibrer ce principe d'indistinction des biens. Cela constituerait, dès lors, un affaiblissement futur de l'alliance pour le récalcitrant.
Si cette modalité spécifique de négociation de l'entente exclue, contrairement au fait de trancher le conflit, la rancoeur, elle ne permet pas de parvenir systématiquement à la pacification. Même efficiente, l'emprise morale reste toujours moins puissante qu'une emprise physique. Elle pourra même être inopérante lorsque les motifs de l'opposition, tels que lors de conflits fonciers, rendront préférables la rupture à l'entente.

Cédric Touquet,
chercheur associé au Centre d'Etudes des Mondes Africains / CNRS ' Université de Provence

Textes

Origine géographique

Mali

Mots-clés

Cote MCM

MCM_2006_ML_C3

Date du copyright

2006

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Événements scientifiques
Saison 2006 2006