Ressource précédente
Ressource suivante

Finlande. Joïk, Jouhikko, Kantele, folk et musiques traditionnelles. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Finlande. Joïk, Jouhikko, Kantele, folk et musiques traditionnelles. Spectacle

Sous-titre

Karoliina Kantelinen; Pirkko Fihlman; Jouhiorkesteri; Hilja Grönfors et l'ensemble Lasto Dzindo; Frigg

Date

2008-04-08

Date de fin

2008-04-09

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

8-9 avril 2008, Maison des Cultures du Monde.

Karoliina Kantelinen
Pirkko Fihlman
Jouhiorkesteri
Hilja Grönfors et L'ensemble Lasto Dzindo
Frigg

PREMIÈRE PARTIE

-Karoliina Kantelinen, chant et kantele.

Soittelen soutusalmen suorimaista / Venejoiku (Yoïk du lac). Musique et textes traditionnels de Carélie de Viena (Carélie orientale). Traduction & arrangements : Karoliina Kantelinen.
Ce yoïk composé pour les trajets en barque fait référence à l'époque où les gens chantaient en ramant sur les lacs. Il raconte la vie trépidante des jeunes hommes célibataires.

Kylä vuotti uutta kuuta (Chant de mariage). Musique et textes traditionnels de Carélie. Traduction, arrangements, kantele : Karoliina Kantelinen
Ce chant traditionnel était généralement interprété au moment où les jeunes filles se mariaient et quittaient dans la joie la maison paternelle, impatientes de vivre leur nouvelle vie.

Kokko lenti koilta ilmoin (Chant de mariage). Musique et textes traditionnels de Carélie. Traduction, arrangements, kantele : Karoliina Kantelinen
Après son mariage, la jeune mariée constate que son époux n'est plus aussi gentil qu'auparavant. Elle est enfermée dans une petite maison sans fenêtres et regrette son foyer.

Kaik miä ilot unohin (J'ai perdu toute ma joie). Musique et textes traditionnels d'Ingrie
Cette chanson raconte l'histoire d'une jeune mariée qui a quitté sa maison pour emménager dans la famille de son époux. Après son mariage, sa joie de vivre disparaît et elle oublie les chansons qu'elle avait l'habitude de chanter. Mais il lui reste trois choses qu'elle n'a pas oublié : l'endroit où elle est née, celui où elle a grandi et sa très chère mère.

Ellös huolta huomisesta (Ne te soucie pas pour demain). Musique, textes et kantele : Karoliina Kantelinen
La chanteuse demande au vent et à la mer d'apporter l'espoir. Ce chant doit réconforter ceux qui souffrent et leur redonner confiance dans l'avenir, même dans les moments les plus difficiles.

-Pirkko Fihlman, chant

Mensuvaaran Mummo itku (L'aïeule de Mensuvaara). Cette complainte raconte l'histoire des réfugiés qui ont dû fuir la Carélie et s'exiler pendant la seconde guerre mondiale.

'Les nouveaux patrons de ces lieux
nous défendent nos arbres saints,
ils humilient nos rocs de culte,
ils font chablis de nos futaies.

Ô misère pauvre de moi,
on me force à prendre la route
loin des parages familiers,
nos terres de tendres lisières.

Il reste les vieux, les bons sages,
ma porteuse, mère très chère.
Il me faut, misère, m'en aller
pauvre mendiant sur le chemin
jusqu'en des rives inconnues,
jusqu'en terre étrange, étrangère.'

Itku maaemolle (O petit´ mère ô bonne terre). Cette lamentation parle de la nature et du sort que les humains lui réservent.

'Ils sont tombés nos troncs sans âge,
tous abattus nos pins trapus.
De coin pour l'âm', n'en avons point
pour aller reposer nos coeurs.
Demain nos collines rochées
à leur tour seront saccagées.
O petit' mère ô bonne terre.

Où sont les arbres de nichée,
les terriers d'abri pour les bêtes ?
Pauvres de nous petites gens,
toujours détruire et rebâtir.
Dans tout ça quelle est notre part,
combien souffrirons-nous encore
O petit' mère ô bonne terre.

Chaque lignée va son chemin
et chacune commet ses fautes.
Mais quel mal de voir tant de ruines
O petit' mère ô bonne terre.'


-Hilja Grönfors & Lasto Dzindo

Kun kaikkihan (Et tous les arbres). Cette chanson parle de la nature, de la vie sur la route à bord des roulottes
' Et tous les arbres en ce monde ont tracé la route que je suis '

Katu iltojen tummuessa (La rue à la tombée de la nuit). Chanson d'amour

Kyllä minun varsani (Mon poulain) Chant consacré aux poulains, à leur vitalité, leurs courses et leurs danses à travers les plaines finnoises.

Sydän sairas on (Mon coeur est malade). Où il est question d'une trahison amoureuse.

Itkisinkö toiveitani (Devrais-je pleurer sur mes espoirs déçus ?). Cette chanson raconte les peines, les chagrins et les espoirs déçus.

Kengitäpä poika (En selle). Chant qui décrit la vie à cheval.

Suuret on surujen pellot (Les territoires de la peine sont infinis). Chant sur l'amour, l'espoir, l'attente, la mélancolie et la nostalgie.

Gelem Gelem. Texte : Jarko Jovanovi. Hymne international des Roms.

DEUXIÈME PARTIE

-Jouhiorkesteri
Tiijäni, tiijäni midä tiijän (Je sais, je sais, ce que je sais). Pièce pour quatre jouhikkos et voix. Chanson folk en vers traditionnellement jouée et chantée par Feodor Pratsu, célèbre joueur de jouhikko finnois du début du XXe siècle, originaire d'Impilahti en Carélie.

Ormsö 1903. Pièce instrumentale pour quatre jouhikkos d'après les compositions du célèbre joueur de talharpa estonien de la fin du XIXe siècle Hans Renqvist, originaire d'Ormsö. La talharpa est un instrument à cordes estonien, proche du jouhikko.

Voi minuu poloine poiga (Hélas moi pauvre garçon). Pièce pour trois jouhikkos, un jouhikko bass et voix. Chanson folk traditionnelle adaptée pour le jouhikko par Feodor Pratsu.

Minä minä poiga nuori (Ô pauvre de moi). Pièce pour quatre jouhikkos et voix. Chanson folk en vers traditionnellement jouée et chantée par Feodor Pratsu. Elle raconte l'histoire d'un jeune garçon qui boit et chante.

Nikodemus. Pièce instrumentale pour quatre jouhikkos traditionnellement jouée par l'un des célèbres joueurs de jouhikko finnois de la fin du XIXe siècle, Nikodemus Hirvonen originaire du village de Kesälahti en Carélie.

Adam hade sju söner (Adam eut sept fils). Pièce pour trois jouhikkos, un jouhikko bass et voix. Comptine traditionnelle originaire de Pojo, village situé au sud de la Finlande.

-Frigg

Jokijenkka. Composition : Antti Järvelä
Des chaussures pour danser, un gilet de sauvetage et une bouteille d'eau-de-vie, voilà tout ce dont vous avez besoin pour passer l'été en Finlande.

Daavid ja Minä. Composition : Esko Järvelä, Gjermund Larse / Arrangements : Esko Järvelä & Frigg, Gjermund Larsen, Antti Järvelä
Toute l'énergie des polkas finlandaise et norvégienne

Les rois de la Polka. Composition : Gjermund Larsen / Arrangements : Gjermund Larsen & Frigg

Keidas. Composition : Petri Prauda
Economy class. Composition : Antti Järvelä

Särö / Antilope Island. Composition : Antti Järvelä / Arrangements : Antti Järvelä, Esko Järvelä

Norrsken. Composition : Sven Ahlbäck
Puissant schottishe suédois

Jalla Jalla. Composition : Esko Järvelä / Arrangements : Esko Järvelä, Antti Järvelä

Polka Internationale de Louisiane. Composition : Antti Järvelä, Eric Öst




En son temps, le barde Väinämöinen, personnage principal de la mythique épopée finlandaise du Kalevala se servait de son instrument, le kantele, pour affronter ses concurrents lors de joutes oratoires ...
Dix-huit artistes de la scène finlandaise munis de leur kantele, de leurs jouhikkos ou de leurs violons vont prouver que les musiques traditionnelles finlandaises ne souffrent aucune concurrence tant elles sont vivantes et brillamment défendues.
Les cinq ensembles qui vont se succèder donneront un aperçu de la richesse et de la diversité des expressions musicales finlandaises.

Karoliina Kantelinen
Auteur, compositeur et interprète, cette artiste se consacre à l'étude et à l'interprétation des traditions musicales de Carélie, berceau de la musique traditionnelle finlandaise et du Kalevala. Elle fait revivre les runes en s'accompagnant au kantele ; ou encore les joïk de la Carélie de Viena, cette tradition vocale qui rappelle les techniques inventées par l'homme pour communiquer par-delà les lacs, les montagnes ou les forêts. En alternant voix de poitrine et voix de tête, elle interprète des chants liés à la vie pastorale d'antan qui parlent d'hommes, de femmes, de nature et d'amour. Elle excelle dans cet art vocal où plus que les mots, la mélodie est essentielle, et peut parfois se traduire en de simples vocalises. Le langage métaphorique et l'univers poétique des runes kalévaléens caractérisent ses chants interprétés tantôt en dialecte carélien, tantôt en dialecte ingrien.

Pirkko Fihlman
Enfant, Pirkho Fihlman a été bercée par les lamentations chantées par sa grand-mère, célèbre pleureuse de Carélie. Avec sa famille, elle a connu l'exil et le déracinement après la seconde guerre mondiale, quand la partie finnoise de la Carélie est devenue russe. Il y a dix ans, elle a voulu se réapproprier ce passé tourmenté en faisant revivre ces lamentations. Elle est désormais une pleureuse reconnue et interprète ce répertoire ancien tout en l'enrichissant de ses propres compositions. Actuellement présidente de l'Association Finnoise de Lamentations (Äänellä Itkijät ry), elle consacre une grande partie de son temps à former et sensibiliser les nouvelles générations.

Jouhiorkesteri
Avec : Rauno Nieminen, Ilkka Heinonen, Pekko Käppi, Salla Seppa`
Activistes de la « scène Jouhikko », Rauno Nieminen et Pekko Käppi sont les fondateurs du Jouhiorkesteri. Ils ont largement contribué depuis les années 70 à réhabiliter cet instrument aux sonorités belles et étranges, parfois rugueuses. Hérité de la culture celtique, le jouhhiko, sorte de lyre à archet, possède quatre cordes. S'il a failli disparaître au début du XXe siècle, il fait désormais l'objet d'un vif intérêt de la part des jeunes musiciens qui recommencent à composer dans une veine traditionnelle de nouvelles pièces pour jouhikko. Il en va ainsi du Jouhiorkesteri qui présente un répertoire de pièces traditionnelles et contemporaines, instrumentales et chantées.

Hilja Grönfors et l'ensemble Lasto Dzindo
Avec : Hilja Grönfors, Roope Aarnio, Valtteri Bruun, Johana Juhola, Kukka Lehto, Sara Puljula
Hilja Grönfors est l'une des dernières grandes chanteuses finlandaises d'origine roumaine. Autodidacte, elle chante en finnois l'histoire des siens établis en Finlande depuis cinq siècles. Elle a parcouru les routes de Finlande et a rassemblé, au fil de ses voyages, les textes de ses ancêtres. Ils racontent les joies et les peines de l'existence et décrivent le mode de vie traditionnel des Roms, en particulier leur lien avec les chevaux. Les chants traditionnels des Roms finlandais sont interprétés en finnois à l'exception de Gelem Gelem, hymne international des Roms.

Frigg
Avec : Antti Järvelä, Alina Järvelä, Esko Järvelä, Tero Hyväluoma, Petri Prauda,
Tuomas Logrén
Ces six jeunes virtuoses proposent une musique folk instrumentale festive composée dans une veine traditionnelle renouvelée et métissée où prédominent les cordes. Issu d'une célèbre lignée de musiciens (la famille Järvela) qui perpétue depuis plusieurs générations les traditions musicales de l'Ostrobotnie, ce groupe finno-norvégien revisite le répertoire des musiques traditionnelles et populaires en le nourrissant de ses propres compositions.
Cécile Pélissier

Le Festival de l'Imaginaire tient à remercier Iris Schwanck et Kristina Ranki.

Origine géographique

Finlande

Mots-clés

Cote MCM

MCM_2008_FI_S1

Date du copyright

2008

liste des contributeurs

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Finlande. Jouhiorkesteri, jouhhiko et chant. Photos Finlande 2008-04-08 Photo numérique
Finlande. Frigg. Photos Finlande 2008-04-08 Photo numérique
Finlande. Hilja Grönfors et l'ensemble Lasto Dzindo. Photos Finlande 2008-04-08 Photo numérique
Finlande. Pirkko Fihlman, chant. Photos Finlande 2008-04-08 Photo numérique
Finlande. Karoliina Kantelinen, chant et kantele. Photos Finlande 2008-04-08 Photo numérique
Finlande. Joïk, Jouhikko, Kantele, folk et musiques traditionnelles. Vidéos Finlande 2008-04-09 Vidéo numérique
Titre Localisation Date Type
12e Festival de l'Imaginaire 2008