Ressource précédente
Ressource suivante

Inde. Krishnanattam. Théâtre rituel du Kerala. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Inde. Krishnanattam. Théâtre rituel du Kerala. Spectacle

Date

2010-03-11

Date de fin

2010-03-14

Artistes principaux

Direction artistique

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Théâtre

Description de la pratique

Par la troupe du grand temple de Guruvayur sous la direction du Maître M. Sankaranarayanan

Jeudi 11 mars à 20h30
Vendredi 12 mars à 20h30
Samedi 13 mars à 20h30
Dimanche 14 mars à 17h
Maison des Cultures du Monde

La représentation est donnée par le Guruvayur Devaswam Kshethra Kalanilayam Krishnanatta Sangham.

Thottathil Ravindran, chairman, Guruvayur Devaswam
M. Sankaranarayanan, Kaliyogam Aasan (chorégraphe principal)
V. Unnikrishnan, Maître principal et acteur
M. Gopalakrishnan, Maître principal et acteur
K. Sukumaran, acteur
P. Sasidharan, acteur
C. Sethumadhavan, acteur
A. Muraleedharan, acteur
P. Aravindakshan, acteur
K. M. Maneesh, acteur
N. Krishna Kumar, acteur
A. Ajith, acteur
A. Gokhul, acteur
M. V. Namboodiri Vasudevan, chanteur
C. P. Sathyanarayanan, chanteur
M. K. Narayanan, percussionniste, sudha maddalam
C. D. Unnikrishnan, percussionniste, maddalam
P. Muralikrishnan, chutty et maquillages
E. Raju, chutty et maquillages
K.V. Janardanan Nair, scène et costumes
Ravi Gopalan Nair, coordinateur et conseiller artistique

Le krishnanattam est un spectacle de temple du Kerala (Inde du Sud). Ce drame dansé raconte l'histoire du seigneur Krishna, huitième avathara (avatar) du dieu Vishnu. La représentation complète se compose de huit pièces qui sont traditionnellement jouées sur une période de huit jours. Les livrets sont tirés du Krishnagiti, un texte sanscrit composé par Manaveda Raja (1585 ' 1658), le zamorin (raja, ou roi) de Kozhikode (Calicut) dans le nord du Kerala. On raconte que Manaveda Raja, fervent adepte de Krishna, pria le sage Vilwamangalathu Swamiyar de l'aider à trouver le darshan (la vision divine) de Krishna. Vilwamangalathu accéda à sa requête et organisa la rencontre près d'un arbre elanji. Comme cette vision de Krishna apparaissait enfin sous les traits d'un adorable enfant, Manaveda dans son élan de ferveur et d'enthousiasme tenta de l'embrasser mais le dieu disparut, ne laissant dans la main du roi que la plume de paon qu'il portait sur la tête. En mémoire de cet événement, Manaveda Raja composa le poème Krishnagiti (Le Chant de Krishna) et le mit en scène pour une représentation de huit jours. Ainsi naquit le krishnanattam, le jeu de Krishna. Pendant longtemps, la famille royale de Kozhikode demeura le seul mécène de cette forme. En 1958, la famille royale sur le déclin n'avait plus les moyens d'entretenir la troupe de krishnanattam. Celle-ci fut prise en charge par l'administration du temple Guruvayur qui en assure, depuis lors, le patronage.

Comme toutes les formes spectaculaires classiques de l'Inde, le krishnanattam accorde une grande importance au concept d'abhinayam, c'est-à-dire aux expressions et aux mimiques très codifiées qui permettent d'amener le public vers un certain sentiment (ou rasa) devant telle ou telle scène. Les mouvements des mains angya, eux aussi très codifiés et signifiants, font partie intégrante de la narration. Ils sont également connus sous le nom de mudras.
Dans toutes les danses de l'Inde, abhinayam et angya, comme les maquillages et les masques dans le cas ' particulier ' du krishnanattam, permettent de reconnaître les personnages. Un danseur faisant mine de jouer de la flûte sera ainsi identifié par les spectateurs connaissant ce langage corporel spécifique comme "incarnant" Krishna, y compris par ceux ' et ils sont nombreux ! ' ne comprenant pas le sanskrit.

Comme pour le kathakali après lui, dans le krishnanattam le texte est chanté par des officiants qui ne participent pas au jeu scénique lui-même. Les chants, dans le style sopana (que l'on dit le plus à même à traduire l'essence dévotionnelle du krishnanattam), sont accompagnés par :
' Le tambour sur cadre à deux peaux maddalam et sudha maddalam,
' La conque shankh,
'gong chengalla (joué par le premier chanteur),
' Les cymbales elathalam (jouées par le second chanteur, lequel répète les passages chantés par le premier).
La musique est interprétée en accord avec les structures propres à la musique carnatique et se construit donc simultanément sur le raga (le cadre mélodique) et le tala (la rythmique).

De nombreux artifices théâtraux ajoutent à la force expressive de cette forme théâtrale très spectaculaire qui influença grandement la plus célèbre des expressions scéniques de l'Inde du Sud, le kathakali. Ainsi, les vesham ou acteurs/danseurs de krishnanattam ' des hommes et des jeunes garçons, uniquement ' se parent de riches maquillages qui permettent, outre une distanciation avec la réalité terrestre quotidienne, de reconnaître les personnages, tout simplement.
Certains personnages portent un maquillage vert appelé pacha ; c'est le cas, notamment, de Krishna, mais aussi de Bhoomidevi, la Déesse Mère de l'hindouisme (que l'on rencontre dans la première scène de l'épisode Avatharam ' naissance de Krishna ' du krishnanattam) et de Nandagopa, l'homme qui éleva Krishna et Balarama durant leur enfance. Les personnages au maquillage pacha portent sur le bas du visage une ligne blanche à base de pâte de riz, le chutty, qui forme une sorte de "barbe".
On reconnaît d'autres personnages, Balarama, frère de Krishna, par exemple, à leur maquillage dit pazhuka, c'est-à-dire de la couleur d'un fruit mûr (orangé), assorti d'un chutty. Les épouses du serpent Kaliya portent quant à elles un maquillage minukku, de la même couleur que le maquillage pazhuka mais sans chutty et présentant, en revanche, un aspect brillant.
Fait unique dans le théâtre indien, le krishnanattam a également recours à de remarquables masques en bois coloré, parmi lesquels on peut citer le masque à quatre visages du dieu Brahma ou le masque singe de Jambavan.
Les officiants utilisent de nombreux accessoires en bois et papier mâché : arcs, flèches et épées, par exemple, mais aussi de l'eau pour les ablutions ainsi que des lampes à huile et des encensoirs dont les fumées participent à créer une ambiance éthérée, propice au rituel.
Tout, dans le krishnanattam, est empreint de significations spirituelles : ainsi, chaque pièce doit être débutée et conclue par certains rituels musicaux (kelikkayyu) et dansés, le purrapadu, notamment. Un purappudu réunissant Bhoomidevi et Brahma devra par exemple toujours être présenté en ouverture de l'épisode Avatharam.
Dans l'épisode Avatharam également, lorsque les dieux prient Krishna qui se trouve encore dans le ventre de Devaki, le rideau multicolore thiraseela est placé de manière à dissimuler une partie des jambes des acteurs : selon la tradition hindoue, en effet, les pieds des dieux ne touchent jamais terre. De manière plus générale, il conviendra d'utiliser le thiraseela pour créer une séparation magique entre illusion et réalité, ce monde et le monde des dieux.

Théâtre, danse, chant, musique et même art martial kalaripayattu (dont l'influence est prégnante dans les scènes de combat) font du krishananattam un art total, unique en son genre, lequel, pourtant, n'est sorti que deux fois de l'Inde au cours de son histoire pluriséculaire, en 1980 à Rennes puis, en 1985, en tournée aux Etats-Unis.

Traditionnellement, le krishnanattam est composé de huit épisodes différents relatant chacun un moment ou un aspect de la vie de Krishna, de son enfantement à sa montée au ciel. En Inde, le krishnanattam se joue sur neuf jours d'affilée, les huit épisodes puis, finalement, le premier à nouveau (épisode de la naissance de Krishna, dit Avatharam) : en effet, il serait de mauvais augure de terminer le cycle quand le seigneur Krishna quitte son corps, c'est pourquoi il convient de jouer une seconde fois l'épisode de sa (re)naissance. Néanmoins, chaque épisode du krishnanattam peut être mis en scène (et, par là, offert à Krishna) indépendamment des autres en fonction des bienfaits que l'on souhaite recevoir.

Le rôle de Krishna enfant sera tenu par Gokhul Alingal, douze ans, et le rôle de Balarama adolescent par Anantham Ajith, seize ans. Ces garçons, entrés à huit et dix ans dans le temple, sont déjà particulièrement doués. Ils doivent néanmoins suivre, comme leurs aînés avant eux, pas moins de douze années d'une éducation très exigeante pour maîtriser les différents aspects de l'art extrêmement subtil qu'est le krishnanattam. C'est dans l'école attenante au Temple de Guruvayur que les enfants acteurs suivent cet entraînement. Ils sont logés à l'école, comme internes et perçoivent un salaire. Leur vie est rythmée par les classes et les représentations. Ils apprennent l'ensemble des rôles du krishnanattam. En effet, il n'y a pas de spécialisation dans tel ou tel rôle, tous les acteurs sont supposés pouvoir interpréter tous les personnages, qu'ils soient masculins ou féminins, humains ou divins, comiques ou démoniaques. Dès qu'un enfant atteint l'adolescence et ne peut plus, par conséquent, jouer le rôle de Krishna enfant, de nouvelles auditions sont organisées afin de recruter un enfant montrant dons et aptitudes.

Résumé des épisodes
Le méchant roi Kamsa a fait emprisonner son père et sa mère et a usurpé le trône. Puis il a donné sa soeur Devaki en mariage à Vasudevar, un Yadava important (les Yadava sont une caste indienne qui se déclare d'ascendance yadu, un des cinq clans aryens mentionnés dans le Rig Veda. Leur tradition religieuse est majoritairement vaishnave, c'est-à-dire fondée sur le culte de Vishnu). Après les noces, Kamsa propose aux jeunes mariés de les emmener visiter le royaume dans son char, mais il entend une voix dire : "le huitième enfant de Devaki tuera le roi Kamsa". Furieux, il veut tuer Devaki. Pour sauver son épouse, Vasudevar offre de confier à Kamsa tous les enfants de Devaki. Kamsa accepte et envoie le couple en prison.
Devaki donne naissance à six enfants que Kamsa met à mort. Lorsqu'elle attend le septième, celui-ci est transféré du ventre de Devaki à celui de Rohini, une autre femme de Vasudevar. Ainsi naît Balarama, sans que Kamsa le sache.
Plus tard, dans la ville de Madhura, Devaki enfante Krishna. Dans une apparition, Maha Vishnu leur commande de faire conduire le nourrisson à Ambadi, près de la forêt de Vrindavan. Krishna grandit en secret dans ce village d'éleveurs de vaches, confié aux soins de Yashoda et de Nandagopar. En échange, on amène dans la prison de Devaki la fille que Yashoda vient de mettre au monde.
Apprenant que Devaki a eu une enfant, Kamsa se rend à la prison pour la tuer. Mais, comme il la saisit, celle-ci lui glisse des mains et s'envole dans le ciel. Tandis qu'elle disparaît, on entend derrière elle un écho annonçant que l'enfant qui tuera Kamsa est né et qu'il vit ailleurs.
Furieux, Kamsa ordonne aux démons Asura de partir et de tuer tous les enfants qu'ils rencontreront sur leur chemin. Les démons se mettent en route, voyageant sous des formes diverses. Mais Krishna survit à tous les attentats et grandit en beauté et en sagesse aux côtés de son frère Balarama. Il vainc l'arrogant Kaliya, le roi serpent qui a empoisonné les eaux de la rivière Kalindi, et conquiert le coeur de toutes les jeunes vachères de Vrudavan.

Il part enfin pour Mathura Puri, la capitale du roi Kamsa, le tue et libère ses parents.

Après cela, Krishna et Balarama achèvent leur éducation auprès du Sage Sandeepani. À la fin, en contrepartie de son enseignement, le Sage demande comme gurudakshina qu'on lui ramène son fils qui a disparu dans un bassin divin. Krishna et Balarama ramènent le garçon des enfers. Puis Krishna épouse Rukmini, Sathyabhama et Jambavathi, et Balarama se marie avec Revathi.

I. Représentation de Krishnanattam du 11 mars 2010

Avatharam
(Incarnation ' L'histoire de Balarama et Krishna nés sur terre comme incarnations du Seigneur Maha Vishnu)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Balarama ' également une incarnation de Maha Vishnu, frère aîné de Krishna, né du même père mais d'une autre mère, Rohini. Il est dit que Balarama fut conçu dans le ventre de Devaki, la mère de Krishna, puis transféré dans celui de Rohini.
Brahma ' Le créateur au sein de la Trinité Brahma-Siva-Vishnu
Bhumi Devi ' Déesse de la terre.
Kamsa ' roi de Madhura. Kamsa est né de l'union de la reine de Madhura avec un Gandharva (musicien céleste) qui avait usurpé les traits d'Ugrasena, le roi de Madhura. Quand la reine apprit ce qui s'était passé, elle maudit son fils et le condamna à être tué par un membre de la famille d'Ugrasena.
Vasudevar ' Un noble du clan des Yadava.
Devaki ' Soeur du roi Kamsa et fille d'Ugrasena.
Rohini ' Une des épouses de Vasudevar.
Nandagopar ' Chef des vachers (Gopa), membre du clan des Yadava. Père adoptif de Krishna, c'est lui qui l'éleva.
Yashoda ' Épouse de Nandagopar et mère adoptive de Krishna.
Dames d'honneur de Devaki.
Gopa Sthri ou Gopika, femmes des vachers du village d'Ambadi.


Kaliya Mardanam
(Krishna maîtrise l'arrogance de Kaliya, le serpent-roi)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Balarama ' également une incarnation de Maha Vishnu, frère aîné de Krishna, né du même père mais d'une autre mère, Rohini. Il est dit que Balarama fut conçu dans le ventre de Devaki, la mère de Krishna, puis transféré dans celui de Rohini.
Nandagopar ' Chef des vachers (Gopa), membre du clan des Yadava. Père adoptif de Krishna, c'est lui qui l'éleva.
Upanandar ' le plus sage des Gopa de Vrindavan, membre du clan des Yadava.
Naga Kanayaka ' Femmes serpents, épouses de Kaliya, le Serpent-roi.
Kaliya ' Le Roi-Serpent venimeux et arrogant qui, redoutant l'aigle divin Garuda, monture de Vishnu, s'est refugié dans la rivière Kalindi. Mais son venin empoisonne les eaux, fait dépérir les arbres des rives, brûle les ailes des oiseaux qui survolent la rivière, tue les animaux et les troupeaux qui s'y abreuvent. Le seul à en réchapper est le Kadamba, l'arbre bleu et solitaire sur les branches duquel l'aigle Garuda est venu se reposer quelques minutes un jour qu'il transportait le nectar divin.
Gopa Sthri ou Gopika, femmes des vachers du village d'Ambadi.


II. Représentation de krishnanattam du 12 mars 2010

Rasakreeda
(La danse divine de Krishna avec les Gopika d'Ambadi, dans la forêt de Vrindavan)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Gopa Sthris ou Gopika ' femmes des familles d'éleveurs de vaches du village d'Ambadi
Radha ' une des Gopika et la préférée de Krishna (maquillage vert)


Kamsavadham
(Comment Krishna tua Kamsa, le méchant roi de Madhura)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Balarama ' également une incarnation de Maha Vishnu, frère aîné de Krishna, né du même père mais d'une autre mère, Rohini. Il est dit que Balarama fut conçu dans le ventre de Devaki, la mère de Krishna, puis transféré dans celui de Rohini.
Kamsa ' roi de Madhura. Kamsa est né de l'union de la reine de Madhura avec un Gandharva (musicien céleste) qui avait usurpé les traits d'Ugrasena, le roi de Madhura. Quand la reine apprit ce qui s'était passé, elle maudit son fils et le condamna à être tué par un membre de la famille d'Ugrasena.
Devaki ' soeur du roi Kamsa, mère de Krishna
Vasudevar ' un noble du clan des Yadava, époux de Devaki et père de Krishna
Narada ' un sage qui a accès aux trois mondes, le Ciel, la Terre et l'Enfer
Akrura ' un Yavada, adepte de Krishna
Mushtika et Chanura ' deux lutteurs chargés par Kamsa de défier et tuer Krishna et Balarama


III. Représentation de krishnanattam du 13 mars 2010

Swayamvaram
(Le mariage)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Balarama ' également une incarnation de Maha Vishnu, frère aîné de Krishna, né du même père mais d'une autre mère, Rohini. Il est dit que Balarama fut conçu dans le ventre de Devaki, la mère de Krishna, puis transféré dans celui de Rohini.
Sage Sandeepani ' le sage qui éduqua Krishna et Balarama.
Gurupathni ' épouse du Sage Sandeepani.
Guruputhran ' fils du Sage Sandeepani
Yama Dharma Raja ' dieu de la Mort, également appelé Yama Deva.
Yavanan ' un roi puissant aux pouvoirs néfastes sur lequel Krishna refuse de porter son regard.
Muchukundan ' le roi qui combattit aux côtés des Deva lors de la guerre entre les Deva et les Asura.
Revathi ' épouse de Balarama
Rukmini ' épouse de Krishna
Rukmi ' prince et frère de Rukmini
Sisupala ' roi de Chedi.
Danthavakthra ' un roi allié à Sisupala
Sathrajith ' un riche aristocrate
Sathyabhama ' fille de Sathrajith.
Jambavan ' l'aîné du clan des singes qui combattit pour Sri Rama, la précédente incarnation de Vishnu
Jambavathi ' fille de Jambavan

IV. Représentation de krishnanattam du 14 mars 2010
Résumé des épisodes précédents

Banayudham
(Krishna fait la guerre au Roi Bana)

Personnages
Krishna ' incarnation du Seigneur Maha Vishnu, le Dieu de la préservation ('Sthithi').
Balarama ' également une incarnation de Maha Vishnu, frère aîné de Krishna, né du même père mais d'une autre mère, Rohini. Il est dit que Balarama fut conçu dans le ventre de Devaki, la mère de Krishna, puis transféré dans celui de Rohini.
Siva ' le Destructeur (Samharam) au sein de la Trinité.
Bana ' un roi démon, aux mille mains, adorateur de Siva.
Sathyabhama ' femme de Krishna.
Garuda ' l'oiseau divin qui transporte Krishna
Narakasura ' un roi démon
Murasura ' un démon à cinq visages
Kanda et Karna ' Siva Bhutam, des subordonnés de Siva.
Pradyumna ' fils de Krishna.
Anirudha ' fils de Pradyumna
Usha ' fille de Bana

Chorégraphie

Origine géographique

Inde

Mots-clés

Date du copyright

2010

Cote MCM

MCM_2010_IN_S1

Auteur val

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Inde. Avatharam et Kaliya Mardanam. Vidéos Inde 2010-03-11 Vidéo numérique
Inde, Kerala. Maquillage, costumes et accessoires du Krishnanattam. Photos Inde 2010-03-11 Photo numérique
Inde. Krishnanattam. Théâtre rituel du Kerala. Avatharam et Kaliya mardanam. Photos Inde 2010-03-11 Photo numérique
Inde. Rasakreeda et Kamsavadham. Vidéos Inde 2010-03-12 Vidéo numérique
Inde. Swayamvaram (Le mariage). Vidéos Inde 2010-03-13 Vidéo numérique
Inde. Banayudham (Krishna fait la guerre au Roi Bana). Vidéos Inde 2010-03-14 Vidéo numérique
Titre Localisation Date Type
14e Festival de l'Imaginaire 2010