Ressource précédente
Ressource suivante

Syrie. Trois virtuoses du luth. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Syrie. Trois virtuoses du luth. Spectacle

Sous-titre

Kinan Adnawi, Mohammed Osman, Ibrahim Keivo.

Date

2010-03-12

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Vendredi 12 mars à 20h30
Institut du Monde Arabe

Kinan Adnawi, 'ûd
Mohammed Osman, buzuq
Ibrahim Keivo, chant, buzuq et baghlama

Présentation.
Les jeunes musiciens Kinan Adnawi, Mohammed Osman et Ibrahim Keivo réinventent la tradition du luth. Parmi les instruments orientaux les plus anciens, le luth, "oud" en arabe, a longtemps été considéré comme un simple instrument d'accompagnement au chant par l'école musicale arabe. Il a commencé à rayonner depuis que l'école irakienne, influencée par la scène turque du début du XXe siècle s'en est emparée, et a vu émerger de grands noms tels que Jamil Bachir, Salman Shukr, puis Munir Bachir.

Kinan Adnawi, né à Latakieh, commence très tôt l'étude de l'oud. Diplômé de l'institut supérieur de musique de Damas, il ose l'innovation et est l'un des premiers musiciens à accompagner l'oud au piano. Il se produit régulièrement en solo, avec son quartet de musique orientale, ainsi que plusieurs orchestres locaux et internationaux.

Ibrahim Keivo est issu de la communauté syriaque d'Al-Jazira en Syrie. Il est l'héritier de la grande diversité ethnique et religieuse de sa région. Très jeune, il est marqué par les récits de déracinement de ces aïeux, souvent exprimés sous la forme de chant triste. Son répertoire musical et linguistique révèle des influences extrêmements variées : yâzidi, arabe bédouin, arabe savant, syriaque, syriaque catholique et orthodoxe, assyrien, kurde.

Mohammed Osman est né à Jerablus dans le nord de la Syrie. Diplômé du Conservatoire national de Damas, il est fortement influencé par la tradition musicale de sa région d'origine, révélatrice de la diversité des habitants : kurdes, arabes, turkmènes. Comme Ibrahim Keivo, c'est un virtuose de l'oud, ainsi que du bouzouki.
Ces trois phares de la nouvelle scène musicale syrienne se produisent régulièrement dans leur pays et dans le monde arabe, ainsi qu'en Europe : France, Pays-Bas, Turquie, Belgique, Grèce, Aurtiche, Allemagne, Espagne, et Suisse.

Kinan Adnawi, composition et interprétation au luth.
1. Madar
2. Caprice en fa mineur

Mohammad Osman, composition, adaptation et interprétation au bouzouk
1. Variations sur un thème de Mohammad Abdelkarim
2. Mélodies de la liturgie syriaque (École d'Urfa)
3. Improvisations dans le mode Nahawand
4. Shamâliyyât, mélodies populaires de la Syrie du nord

Ibrahim Keivo, interprétation au chant d'un répertoire de chants traditionnels de la Djazira syrienne en s'accompagnant des divers instruments à cordes, le saz, le bouzouk et le oud.

1. Rawé Lawé, chant guerrier assyrien
2. Lawok / Ô jeune homme plein de vigueur, payzok (chant kurd, accent botan)
3. Halimé, mawwal et chanson en hommage à une jeune fille prénommée Halimaé (accent mardine)
4. Eské Chir / La fête (accent arménien)
5. Yâsidi, louange religieuse (accent arabe, kurde, et persan)
6. Kull el-Hala / Bienvenue, chant béduoin en arabe

Origine géographique

Syrie

Mots-clés

Date du copyright

2010

Cote MCM

MCM_2010_SY_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Syrie. Trois virtuoses du luth. Vidéos Syrie 2010-03-12 Vidéo numérique
Syrie. Trois virtuoses du luth. Photos Syrie 2010-03-12 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
14e Festival de l'Imaginaire 2010