Ressource précédente
Ressource suivante

Mexique. Silvia Maria chante le Oaxaca. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Mexique. Silvia Maria chante le Oaxaca. Spectacle

Date

2010-03-22

Date de fin

2010-03-23

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Silvia Maria, guitare et chant
Hector Hugo Santos Diaz, guitare

Lundi 22 mars à 20h30
Mardi 23 mars à 20h30
Maison des Cultures du Monde
Ce concert se produit dans le cadre des célébrations du bicentenaire des indépendances d'Amérique latine.

Avec sa voix chaude, grave et sensuelle, son chant qui retient chaque lettre, on peut dire que Silvia Maria s'inscrit dans la lignée de chanteuses comme Chavela Vargas. Cette artiste mexicaine, amoureuse de son Oaxaca natal qu'elle célèbre avec exaltation, éprouve un bonheur immense à chanter. Tantôt introverti, nostalgique, tantôt débordant de joie, son chant résonne comme autant de moments de vie. L'amour dans tous ses états, les femmes de sa terre natale, la beauté, l'âme, la nature, c'est toute la palette des sentiments qui est déclinée, avec délicatesse, dans le répertoire de cette artiste invitée à chanter pour la première fois en France.
Artiste autodidacte, Silvia Maria joue de la guitare depuis l'âge de six ans. Son frère aîné consent à lui apprendre une chanson, une seule. Munie de cet unique bagage, elle s'y attachera comme à une sorte de guide qui l'aidera à en apprendre d'autres. Plus tard, sa grand-mère paternelle qui, elle aussi, chantait tout en s'accompagnant à la guitare, lui en apprendra quelques autres.
Quand la famille s'installe dans la ville de Oaxaca, Silvia s'arrange, parallèlement à ses études, pour continuer à travailler, toujours seule, la guitare et le chant. Souhaitant aller à la rencontre du monde musical, elle décide de se rendre à la radio. Mais c'est son interprétation de l'Ave Maria de Schubert en l'église de La Soledad, devenue aujourd'hui une basilique, qu'elle se fait connaître. Éprise de musique, Silvia Maria chante à chaque fois qu'elle en a l'occasion et se produit dans quasiment tous les théâtres et salles de concert de Oaxaca.

Un concert de Silvia Maria constitue un véritable havre de paix, un moment qui transporte dans l'espace et dans le temps, dans des contrées imaginaires, l'imaginaire de chaque auditeur.
Guitariste, auteur et compositeur, Hector Hugo Santos Diaz a tourné le dos à ses études en administration pour se consacrer à la musique. Il a accompagné nombre de musiciens et joué dans plusieurs formations musicales mexicaines. En tant que compositeur, il a bénéficié de bourses du Ministère de la culture du Mexique, mais c'est surtout comme guitariste qu'il fait une belle carrière, invité par plusieurs grands artistes lors de concerts et de tournées aux Etats-Unis et en Amérique latine.
Arwad Esber

PROGRAMME
1. Llorona (traditionnel)
2. El bravero (Alvaro Carrillo)
3. Costa Chica (Baltazar Velasco)
4. Veracruz (Agustín Lara)
5. El andariego (Alvaro Carrillo)
6. La cigarra (Ray Pérez y Soto)
7. Luz de luna (Alvaro Carrillo)
8. Corazón (José Alfredo Jimenez)
9. Cama de piedra (Cuco Sánchez)
10. Sombras (Anonyme)
11. Llévame Oaxaqueña (Anonyme du xviiie siècle)
12. El penúltimo beso (Chu Rasgado)
13. Amor, amor (chant populaire mexicain)
14. Mi ciudad (Guadalupe Trigo)
15. Así es mi pueblo (Jaime Luna)
16. La malagueña (chant populaire mexicain)
17. El calvo (Siquisiri)
18. Cielito lindo (traditionnel)
19. Canción Mixteca (José López Alavéz)
Durée du concert : environ 1 heure et 30 minutes

Contributeurs

Origine géographique

Mexique

Mots-clés

Date du copyright

2010

Cote MCM

MCM_2010_MX_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Mexique. Silvia Maria chante le Oaxaca. Vidéos Mexique 2010-03-22 Vidéo numérique
Mexique. Silvia Maria chante le Oaxaca. Photos Mexique 2010-03-22 Photo numérique
Titre Localisation Date Type
14e Festival de l'Imaginaire 2010