Ressource précédente
Ressource suivante

Mexique. Musiques de fiesta. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Mexique. Musiques de fiesta. Spectacle

Sous-titre

Guillermo Velázquez y los Leones de la Sierra de Xichú

Date

2011-03-12

Date de fin

2011-03-13

Artistes principaux

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique

Description de la pratique

Samedi 12 mars à 20h
Dimanche 13 mars à 17h
Maison des Cultures du Monde

Guillermo Velázquez, chant et guitare huapanguera
accompagné de ses musiciens, chanteurs et danseurs :
María Isabel Flores, chant et danse
Vincent Velázquez, danse
Javier Rodríguez, guitare jarana
Mario González, violon arribeño
Joel Monroy, violon huasteco

Si le Mexique se distingue par la richesse et la diversité de ses expressions culturelles, toutes partagent un principe commun, fondamental : la fête, dans son sens collectif et rituel. Une fête présente partout, à la campagne comme dans l'agitation de la vie citadine. La musique, qui lui est consubstantielle, occupe donc une place centrale dans la vie des Mexicains.
La musique pour les Mexicains est un sixième sens. Ainsi s'exprime en 1843, l'épouse de l'ambassadeur d'Espagne à l'issue d'un séjour de deux ans dans un Mexique nouvellement indépendant. Mais déjà nombre de chroniques du XVIe siècle témoignent de l'intensité de la vie musicale des populations indigènes et c'est sur ce terreau fertile que vont se greffer les apports culturels des nouveaux arrivants : Espagnols, tout d'abord, puis plus largement Européens et Africains.
De cette 'triple racine' ' indienne, africaine, européenne ' fondatrice de l'identité mexicaine, naissent les musiques métisses du Mexique, connues sous le terme générique de son mestizo.

L'indépendance du Mexique en 1810 va non pas favoriser l'émergence d'une culture nationale, mais au contraire l'essor de multiples traditions régionales, voire micro-régionales, dont chaque métissage musical illustre un savant dosage de populations.
Toutes privilégient le chant, la parole poétique, la danse et les instruments à cordes hérités de la colonisation espagnole (guitares et violons, notamment). Les tambours, originaires d'Afrique, y occupent également une place notable. Plus essentiellement peut-être, le son mexicain se définit comme une combinaison subtile de langueur et de vitalité, de nostalgie et de vigueur créative, au croisement de la poésie ' qu'elle soit composée ou improvisée ', de la musique et du mouvement.

Tradition musicale et poétique des hauts-plateaux du Guanajuato, du Queretaro et de San Luis de Potosi, le son arribeño présente d'importantes similitudes avec la tradition médiévale des ménestrels et des troubadours européens. Désormais solidement ancrée dans la culture mexicaine, cette forme d'art s'est épanouie dans les campagnes où elle joue aujourd'hui encore un rôle social de grande ampleur.
Le son arribeño nécessite au moins un violon et deux types de guitares : une vihuela (à cinq cordes) et une quinta huapanguera (à cinq ou huit cordes). Cette dernière est l'instrument du trovador, le poète-chanteur capable d'improviser des décimas (poèmes en dizains) sur différents thèmes.
Ces improvisations peuvent donner lieu à des topadas, ces joutes poétiques où, pendant toute une nuit, deux trovadores et leurs musiciens respectifs s'affrontent en vers et en musique de part et d'autre du plateau de danse. Tenu en haleine, le public profite des intermèdes musicaux pour monter
sur le plateau et danser. Les trovadores proposent souvent des chroniques et des satires sociales.
En effet, si le son arribeño est une musique de fête, il sait également se faire commentaire politique et parfois même outil de résistance pacifique. C'est tout particulièrement le cas avec Guillermo Velázquez, reconnu dans tout le pays comme le plus fameux représentant de cette tradition. Les vers de Guillermo Velázquez expriment les problématiques sociales, culturelles et politiques de sa région, mais aussi du Mexique et du monde, dans une recherche perpétuelle de renouvellement des contenus poétiques et musicaux.

Fils de paysans, né à Mexico, Guillermo Velázquez passe son enfance et son adolescence à Xichú, où il découvre le son arribeño. Très vite, il devient un acteur déterminant de la revalorisation et du renouveau de cette tradition.
Fondateur et directeur du groupe Los Leones de la Sierra de Xichú, troubadour et joueur de quinta huapanguera, il est l'auteur de plus de cent chansons, de plusieurs livres et recueils de poèmes traitant de cet art. Guillermo Velázquez et ses Leones de la Sierra de Xichú (parmi lesquels on
compte l'épouse et le fils de Guillermo) emmèneront le public à la découverte de la Sierra Gorda, cette zone montagneuse riche de légendes paysannes, de mythes guerriers et tant marquée par la migration vers les Etats-Unis.

Programme du concert
1. El xichulense (son)
2. El cielito lindo (son huasteco)
3. Soñé que soñando estaba (décimas pregonadas ) y son huasteco
4. Yo naci en la sierra gorda (canción y son arribeño zapateado)
5. Esto es bailar la Valona (valona y son arribeño zapateado)
6. Tamaulipas (polka)
7. La tequilera (canción tradicional)
8. El mojado desobligado (controversia)
9. La Charreada (canción festiva tradicional)
10. Huapango anorteñado (instrumental)
11. El querreque (son huasteco)
12. Yo me muero dondequiera (canción tradicional)
13. De la Valona al rap (diálogo y jarabe zapateado)
14. México es magia y es tradición (poesía decimal, valona y son arribeño zapateado)

Projection de documentaires le dimanche 13 mars à 15h (entrée libre) :
"¡ Soy Carnavalero !" de Aideé Balderas (espagnol sous-titré en anglais, 2010, 30 mn).
Le carnaval dans le village de Colatlán, État de Veracruz : temps de la danse, de la musique, du rire et de la transformation...

"Son de artesa" de Sandra Luz López Barroso, (2008, 27 mn).
Un point de vue intimiste sur cette tradition afrométisse de la Costa Chica.

Guillermo Velázquez y los Leones de la Sierra de Xichú seront à l'Opéra national de Lyon le jeudi 17 mars

La Maison des Cultures du Monde remercie
Messieurs Carlos Ruiz Rodriguez et Leopoldo Novoa Matallana

Origine géographique

Mexique

Mots-clés

Date du copyright

2011

Cote MCM

MCM_2011_MX_S1

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Mexique. Guillermo Velázquez y los Leones de la Sierra de Xichú. Photos Mexique 2011-03-12 Photo numérique
Mexique. Musiques de fiesta. Vidéos Mexique 2011-03-12 Vidéo numérique
Titre Localisation Date Type
15e Festival de l'Imaginaire 2011