Ressource précédente
Ressource suivante

Émirats Arabes Unis. Danses et musiques du Mawled. Spectacle

Collection

Type de document

Évènement

Titre

Émirats Arabes Unis. Danses et musiques du Mawled. Spectacle

Sous-titre

National Folk Arts Group

Date

2011-04-29

Date de fin

2011-04-30

Artistes principaux

Direction musicale

Lieu de l'évènement

Type d'évènement

Musique
Danse

Description de la pratique

Ce programme bénéficie du soutien du Ministère de la culture, de la jeunesse et du développement des communautés des Émirats Arabes Unis.
Vendredi 29 et samedi 30 avril à 20h30
Maison des Cultures du Monde

Avec le National Folk Arts Group
Obaid Ali Abdulla, direction
Ahmed al-Ali
Hassan Ali Lagher
Sabeel Abbas Abdulla
Abdulla Abbas Abdulla
Obaid Ali Abdulla
Darwish Mohammad Hassan
Hassan Lashkari Eid
Ahmad Naqib Khamis
Mohammad Ali Hassan
Ismaeil Ali Khalaf Shams
Saeed Ali Mohammad
Juma Darwish Shaban
Masood Rashed Masood
Tariq Tarish Saif Ahmed Al Remeithi
Hassan Johar Bilal Hassan
Ahmad Mahmood Ali Ahmad
Mubarak Muhtaj Ahmed Khalaf
Eid Shukri Hassan Abdulla
Adel Ali Saleh Saeed
Mohammad Abdulla Saif Shams Al Rushaidi


Le mawled an nabi est la célébration de la naissance du prophète Muhammad. Il a lieu le 12e jour du mois rabi al-awwal chez les sunnites et le 17e chez les chiites dans presque tous les pays arabes et musulmans.


Les premières célébrations du mawled eurent lieu à la Mecque au VIIIe siècle après que sa maison fut transformée en lieu de prière. Elles se limitaient semble-t-il aux proches descendants du prophète.
Le premier mawled officiel fut organisé au Caire par un souverain fatimide (dynastie d'obédience chiite) à la fin du XIe siècle. Le rituel comprenait une procession, des récitations du Coran dans la cour du palais et une distribution de nourriture aux fonctionnaires. À la fin du XIIe siècle, le mawled apparaît dans les milieux sunnites, particulièrement en Syrie, sous la forme d'un sama' soufi accompagné de lectures de textes et de poèmes produits pour la circonstance. Au XIIIe siècle à Arbil (Irak), le mawled attire des gens de toute la région, des pavillons à étages sont construits pour loger les notables, des ensembles de musiciens participent à la fête qui se conclut par un banquet auquel tous sont invités. Par la suite la fête du mawled va se répandre progressivement dans le monde islamique, prenant des formes variables selon les cultures, pour devenir l'une des trois grandes fêtes musulmanes, même si sa légitimité est toujours controversée dans les milieux fondamentalistes.


Le mawled est donc l'occasion privilégiée de rendre hommage au prophète par des lectures de récits biographiques (sira) ainsi que des chants de louanges (madîh nabawî) qui puisent dans les mêmes répertoires que le dhikr ou le sama' soufis. C'est aussi le prétexte à consommer des sirops et pâtisseries qui symbolisent sans doute cette douceur ou bienveillance (rifq) qui doit animer les esprits.
À Abu Dhabi comme à Dubai, le mawled ne commémore pas seulement l'anniversaire du prophète mais peut également être célébré dans la nuit du jeudi au vendredi, jour de prière, ou lors d'une circoncision.

La cérémonie se déroule soit à la maison soit dans une mosquée, mais dans le second cas, elle se déroule sans tambours. Le choeur est divisé en deux rangs assis face à face. Le rang situé à droite, appelé ahl al samaa chante les versets et bat les tambours. Au centre se tient le munshid, le chantre principal. Le rang de gauche appelé al radida, répond en répétant les phrases clés et en poussant de vives exclamations. Sur certains poèmes il exécute aussi une danse assise où les corps collés les uns aux autres se balancent d'un même mouvement de droite à gauche ou d'arrière en avant en de profondes prosternations amplifiées par les larges mouvements des bras et de la tête.


Programme

En règle générale, un mawled se compose de deux parties : des chants de louanges et la sira ou récit de la vie du prophète. Ici, il se compose de trois parties.

La première partie, al-mâled, est un chant de louanges dédié à la Kaaba.
Le poème est l'oeuvre du soufi Ibn al-Farid (1181-1235) enrichie de vers supplémentaires destinés à éclairer le sens du poème.

La seconde partie, al-mawled al-Barzanji est consacrée au récit de la naissance du prophète tiré d'une biographie poétique (sira) composée par l'imam Ja'far bin Husayn Abd al-Rasul al-Barzanji (1690-1766) et connue sous le titre de Mawled al-Barzanji.
Au moment où le récit arrive à la naissance, les participants se lèvent en signe de respect.

Après une pause de quelques minutes pendant laquelle les participants ne quitteront pas la scène, la troisième partie, al-mâled al-rasul, conclut la soirée par une série de louanges au prophète (madîh nabawî).


Le National Folk Arts Group n'est pas une troupe folklorique comme son nom pourrait le laisser entendre. Conscient des enjeux posés depuis un demi-siècle à l'identité et à la culture traditionnelle émiraties par une modernisation économique à marche forcée, le ministère de la culture a encouragé cette formation à devenir un espace de transmission des patrimoines musicaux, poétiques et chorégraphiques émiratis comme cela se faisait autrefois. Toutes les générations y sont donc présentes, des aînés garants de l'authenticité des répertoires à de jeunes gens fraîchement sortis de l'adolescence.


Durée estimée du concert : 70 min

Projection du film documentaire Al Mureed de Nujoom Al Ghanem
2008, couleur, vidéo, 71 minutes (VO st anglais)

À la recherche de son histoire personnelle et d'une voie soufie, Nujoom Al Ghanem rencontre Sheikh Abdul Raheem Al-Mureed, le plus éminent soufi emirati qui vécut à Dubaï de 1902 à 2007.
Elle tente dans ce documentaire d'approcher la vie et le parcours de cet homme d'exception.
Un voyage qui commence par une nuit de mawled...
Auteure de quatre recueils de poésie, la cinéaste Nujoom Al Ghanem est reconnue comme l'une des grandes poètes emiraties d'aujourd'hui. Diplômée d'un Master cinema de l' Université de Griffith (1999) et Bachelor of Arts en production télévisuelle de l'Université d'Ohio (1996), elle a dirigé quatre films, dont Al Mureed en 2008, et a participé à de nombreux festivals et événements culturels dans le Monde Arabe et en Europe. Le prix de la meilleure réalisatrice émiratie lui a été décerné par le 5e Festival International du Film de Dubaï pour son film Al Mureed.
Vendredi 29 et samedi 30 avril à 18h - Entrée libre

La Maison des Cultures du Monde remercie
Monsieur Bilal Al-Budoor, directeur des Affaires culturelles et artistiques au Ministère de la culture, de la jeunesse et du développement des communautés des Émirats Arabes Unis
et Monsieur Khaled Al-Budoor

Origine géographique

Emirats Arabes Unis

Mots-clés

Cote MCM

MCM_2011_AE_S1

Date du copyright

2011

liste des contributeurs

Ressources liées

Filtrer par propriété

Titre Localisation Date Type
Émirats Arabes Unis. Danses et musiques du Mawled. Photos Emirats Arabes Unis 2011-04-29 Photo numérique
Émirats Arabes Unis. Danses et musiques du Mawled. Vidéos Emirats Arabes Unis 2011-04-29 Vidéo numérique
Titre Localisation Date Type
15e Festival de l'Imaginaire 2011